RDC : "pas de rupture des stocks ni de spéculations des prix pendant les festivités de fin d'année" (opérateurs économiques)
Lundi 21 novembre 2022 - 21:39
Photo d'illustration
Photo d'illustration

Les opérateurs économiques rassurent qu'il n' y aura pas rupture des stocks des produits de grande consommation pendant la période des festivités de fin d'année. Les importateurs des produits alimentaires dont les surgelés l'ont affirmé lors d'une séance de travail avec le ministre ai de l'économie nationale, Nicolas Kazadi ce lundi 21 novembre 2022.

Ils ont également rassuré le ministre Nicolas KAZADI qu'il n'y aura pas de spéculations sur les prix, au regard de la stabilité  observée sur le plan international. 

"Nous avons rassuré son excellence Monsieur le ministre qu'il n'y aura pas rupture des stocks. Il y a assez de produits. La population peut se tranquilliser. Le ministre nous a aussi sensibilisés pour qu'il n'y ait pas spéculation des prix. Et nous l'avons rassuré qu'il y aura une stabilité sur le marché sur la fourniture et les prix. ", a déclaré devant la presse au nom des importateurs, Ibrahim Issaoui, représentant de la Société SOCIMEX.

Le ministre ai de l'économie nationale a promis d'effectuer, dans les prochains jours, une descente dans les différents entrepôts pour se rassurer de la disponibilité des stocks. Nicolas KAZADI a rassuré à son tour ses interlocuteurs de l'accompagnement du gouvernement.

" Parmi nos collègues, il y en a qui ont soulevé quelques problèmes. Et le ministre a promis qu'il va nous soutenir pour l'intérêt général de la population ", a ajouté Ibrahim Issaoui.

Dans sa communication lors de la 77e réunion du conseil des ministres, le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge avait indiqué que dans la perspective des fêtes de fin d'année, le gouvernement de la République examine en réponse à la requête de la Fédération des Entreprises du Congo un moratoire sur toutes les missions des contrôles économiques, fiscaux et douaniers sur une période donnée à déterminer. Excluant évidemment des cas de fraude, rapportait le compte rendu de la réunion, ce moratoire devrait permettre aux opérateurs économiques d'affronter avec sérénité la délicate période de fin d'année et d'assurer dans les meilleures conditions possibles l'approvisionnement en produit de grande consommation à des prix accessibles et c'est pour le plus grand bien de nos populations.

D'après la source précitée, les membres du gouvernement ainsi que les services de l'État concernés par cette mesure seront dûment instruits à cet effet dans les prochains jours.

Le souci du gouvernement congolais est de protéger le pouvoir d'achat des consommateurs pendant la période des festivités, souvent caractérisée  par  des  problèmes des spéculations des prix et carence de certaines denrées  alimentaires, au regard d'une forte demande.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une