RDC : la 1ère édition du concours de dissertation académique “Prix Nova” axée sur la violence basée sur le genre
Dimanche 26 juin 2022 - 12:02
Illustration. Ph. droits tiers

La première édition du concours de dissertation académique dénommé “Prix Nova”, lancée le 23 juin dernier, se centrera sur les textes dont le thème est relatif à la violence basée sur le genre. Il s’adresse aux jeunes congolais pour, selon les organisateurs, leur donner l’opportunité de s’exprimer sur une idée qui va concourir à résoudre un problème de la RDC.

Pour cette édition inaugurale, le problème dont ils sont appelés à porter la pierre pour la résolution est la violence basée sur le genre, les exploitations et harcèlements sexuels. Le concours consiste à soumettre un texte de dissertation sur le sujet avant le 15 septembre et tenter de remporter le grand prix.

Le coordonnateur du concours a précisé que même les jeunes qui ne sont pas dans les milieux estudiantins peuvent prendre part au concours.

« La cible principale, c’est d’abord les étudiants mais il y a aussi d’autres jeunes qui n’étudient plus et qui peuvent contribuer au développement durable de notre communauté, ils peuvent participer. Ceci est une dissertation académique, le niveau de réflexion ou des participants est un peu plus élevé », a fait savoir Henoch Ciswaka.

La vision de ce concours est que les dirigeants, décideurs, autorités puissent considérer la voix des jeunes,  que ceux-ci soient impliqués dans le processus de prise de décision. “C’est le problème majeur de notre pays”, ajoute M. Ciswaka.

Le concours s’adresse à tous les jeunes congolais dont l’âge varie entre 17 et 35 ans. Que leurs idées soient utilisées par les décideurs en vue d’un développement durable du pays, l’espoir de Patience Sazu, présidente de “Women’s Able”, une ONG qui s’occupe de l’encadrement de jeunes filles et filles mères.

« Les choses vont s’améliorer quand ? Il faut parler. Je suis persuadée que ce prix, comme il réunit les jeunes, on aura l’occasion d’en parler annuellement, cela peut provoquer le changement. le viol ne fait pas développer un pays. Les jeunes qui prendront la relève dans les années à venir doivent avoir la qualité qu’il faut et non les séquelles persistantes des préjudices subis dans la jeunesse », a-t-elle dit lors du lancement du prix.

Elle soulève également la responsabilité inhérente au gouvernement de prendre des solutions idoines pour mettre fin à ce fléau.

« La violence basée sur le genre touche tous les secteurs de la vie et toute la population. La RDC n’a pas une bonne image au niveau international, mais si le gouvernement met la main dans cette lutte, cela peut changer », a-t-elle renchéri.

Un prix annuel sur les thématiques de la société congolaise

Trois (3) prix seront remis aux trois premiers et un prix de l’originalité. Des sommes d’argent allant de 1 000 000 Fc à 250 000 Fc et d’autres présents sont prévus par les organisateurs pour les lauréats. Le prix est à format annuel et ses différents thèmes resteront cadrés sur la réalité de la RDC.

Le jury est composé au minimum de quinze (15) personnes. Des professeurs, des chefs de travaux, des agents communautaires, des professionnels et bien d’autres, en font partie. Les candidats seront jugés sur des critères tels que la compréhension du sujet, la pensée originale, l’efficacité à présenter un point de vue, le style littéraire, la grammaire et l’orthographe.

Le concours est l’initiative de l’Academy of Science and Engineering for Africa Development (ASEAD). Toutes les informations relatives à la participation se trouvent sur le site « asead.org/prixnova2022 ». 

Emmanuel Kuzamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une