Réformes électorales : Nouvel Élan/Diaspora apporte son soutien à la position de la direction politique, récuse le bloc patriotique et réaffirme son attachement à Lamuka
Mardi 17 mai 2022 - 18:31
Aldolphe Muzito/Ph ACTUALITE.CD

Les Fédérations de la Diaspora du Nouvel Élan, parti cher à Adolphe Muzito, ont apporté leur soutien à la position de la direction politique du parti récusant le bloc patriotique, méga regroupement circonstanciel où l’on trouve Lamuka, le FCC ainsi que des forces sociales qui militent pour des réformes électorales consensuelles.

Elles justifient cette position par le fait que le bloc compte en son sein ceux qui sont à la base des souffrances actuelles de la population congolaise et qu'il ressemble à l'union sacrée de Félix Tshisekedi ne disposant d'aucun acte constitutif.

" Nous rejetons le fameux bloc patriotique parce qu'il ressemble à l'Union sacrée puisqu'il ne dispose d'aucun acte constitutif regroupant en son sein les auteurs du hold-up électoral du 30 décembre 2018 responsables des souffrances actuelles des Congolais, ces derniers n'ont jamais publiquement demandé pardon au peuple congolais. Ils siègent pourtant dans l'équipe gouvernementale actuelle, dans le bureau de la commission électorale nationale indépendante, jouent le double jeu et tiennent à affaiblir la lutte menée par Lamuka pour des réformes institutionnelles et veulent se refaire une santé politique en perspective des futures échéances électorales de 2023 ", a déclaré le porte-parole du parti à la diaspora, Monsieur Albert Mukulubundu, lundi 16 mai devant la presse.

Ces fédérations réaffirment leur appartenance dans Lamuka et exigent des réformes électorales consensuelles pour des élections transparentes, apaisées et crédibles.

" Nouvel Élan, gardien du temple, est resté dans Lamuka contrairement aux rumeurs que font circuler ses détracteurs faisant état de son adhésion à l'Union sacrée. Nouvel Élan reste fidèle aux exigences des réformes consensuelles pour un processus électoral démocratique, transparent et apaisé tel que prôné par Lamuka ", a ajouté Albert Mukulubundu.

Le Parti de Adolphe Muzito voit d'un mauvais œil la présence des pro Kabila au sein du bloc patriotique. Intervenant à une radio de la place, Blanchard Mongomba, secrétaire général du parti avait estimé que si certains cadres de Lamuka croient qu'il faut se mettre ensemble avec les kabilistes, mieux avec Joseph Kabila, dans ce cas, il faudra demander pardon au peuple congolais pour l’avoir menti en lui disant que le candidat de Lamuka avait gagné à la présidentielle de décembre 2018.

Aussi, s'était-il interrogé, "si nous avions tort d’accuser Joseph Kabila à l’issue de la présidentielle de décembre 2018, à quoi aurait servi notre combat sur la vérité des urnes ? Pour lui, si c’est pour accompagner les églises catholique et protestante qui mènent le même combat que Lamuka en ce qui concerne les réformes électorales, Nouvel Elan est partant sans hésitations.

Le bloc patriotique regroupe en son sein plusieurs forces politiques notamment Lamuka, Front commun pour le Congo de Joseph Kabila et d'autres forces sociales telles que les laïcs catholiques (CALCC) et protestants (MILAPRO).

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une