Breaking news

Tshopo : Jean Pierre Litema se dit empêché de reprendre son siège à l’Assemblée provincial après avoir quitté le gouvernement
Samedi 14 mai 2022 - 10:18
Photo droits tiers
Photo droits tiers

Le député provincial Jean-Pierre Litema Yeni se dit empêché de reprendre son siège après son passage au gouvernement provincial de la Tshopo. Cet élu du territoire d'Opala s’insurge contre les manœuvres de l’assemblée provinciale.

« Je suis député provincial élu de la circonscription électorale d'Opala. J'ai commencé à siéger à l'assemblée provinciale, après quatre mois, j'étais sollicité dans le gouvernement provincial Walle 1. Après avoir travaillé dans le gouvernement Walle 1 comme ministre provincial de la fonction publique, dans la formation du gouvernement Walle 2 j'ai été retenu comme ministre des infrastructures. Il y a eu une motion de censure contre le gouvernement provincial qui a été votée à l'assemblée provinciale. La loi est claire à ce sujet pour dire que lorsqu'il y a une motion de censure, le gouvernement est réputé démissionnaire et donc je devais regagner directement l'assemblée provinciale conformément à la loi », a-t-il expliqué dans une mise au point. 

Et de poursuivre :

« Étant donné que le gouvernement était démissionnaire, moi, respectueux des lois, j'ai démissionné pour rentrer à l'assemblée provinciale. Même le règlement en son article 90 est clair sur ce point. Toute la procédure a été respectée, et j'ai déposé tous les documents à tous les niveaux, le gouverneur intérimaire avait pris acte de ma démission, curieusement, le président de l'Assemblée provinciale ne veut pas que je retourne à l'hémicycle ».

Pointant du doigt, le président de l’organe délibérant, il appelle à l'intervention des autorités compétentes pour être rétabli dans ses droits.

« Nous sommes dans une année des enjeux électoraux, je dois regagner l'hémicycle pour travailler ma base en prévision des échéances électorales à venir, mais là je suis bloqué. Un président de l'assemblée provinciale qui bloque la procédure malgré la réaction du procureur général qui avait évoqué l'article 110 de la constitution.  C'est une matière simple mais compliquée par un président de l'assemblée provinciale qui se croit au-dessus des lois de la République. Il a même chargé des policiers pour m'empêcher d'accéder à l'assemblée. J'en appelle à l'intervention des autorités compétentes au niveau national plus particulièrement le président de la République, le Ministre de la justice etc pour que je sois rétabli dans mes droits. Je demande également à mon autorité morale, l'honorable Modeste Bahati de s'investir pour que cette situation soit définitivement réglée », a-t-il conclu.

Jean-Pierre Litema Yeni a exercé respectivement les fonctions de ministre provincial de la fonction publique et des infrastructures sous le gouverneur déchu Walle Lufungula.

Fonseca MANSIANGA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une