Breaking news

Tournée de Félix Tshisekedi au Kasaï : à Kananga, une ONGDH attire l'attention du chef de l'État sur les attentes de la population
Samedi 1 janvier 2022 - 12:49
Projet Tshilejelu
Projet Tshilejelu

Dans une réflexion rendue publique ce samedi 1/1/2022 à Kananga (Kasaï Central) en réaction au meeting animé par le président Félix Tshisekedi le vendredi 31/12/2021, la Société Congolaise pour l'État de Droit (SCED) tire quelques leçons suite à l'interaction du public avec le  chef de l'État.

Voici l'intégralité de cette réflexion signée par le directeur général de la SCED, le bâtonnier honoraire du Kasaï Central Me Dominique Kambala Nkongolo :

Vendredi 31 décembre 2021, le dernier jour de l'année, le Président de la République est arrivé pour la première fois, à Kananga, chef-lieu de la Province du Kasaï Central , en visite officielle depuis son élection en 2019.

Tout en saluant l'adaptation de son approche communicationnelle  avec les populations venues en masse pour lui réserver un accueil délirant, la Société Congolaise pour l'Etat de Droit, SCED,  a tiré tout de même quelques leçons suivantes :

1. Le dialogue interactif  place le Président de la République devant ses responsabilités vis à vis du  partenariat politique " LE PEUPLE D'ABORD"  conclu avec, non seulement les congolais en général , mais aussi,  avec les centre-Kasaïens en particulier, mais  qu'il n'a malheureusement pas  cité un seul instant au cours de cet exercice fastidieux.

2. Ce dialogue fait comprendre que l'électorat centre-Kasaïen, estimé à hauteur de 98% en 2018,  n'est pas totalement conquis pour 2023 faute des formules concrètes aux problèmes de la population.

3. Le programme de développement des 145 territoires proposé comme solution au problème du chômage risque d'échouer comme les autres, en raison de son écriture verticale, sans la participation des bénéficiaires, en ce que son  contenu est ignoré  quant au nombre d'emplois à générer, les filières visées, la durabilité, les rémunérations proposés et surtout à cause du  risque de voir les politiciens, en quête de positionnement pour 2023,  s'ingérer dans la mise en œuvre ainsi que du manque de suivi par les collaborateurs intègres.

4. Le peuple a exprimé le besoin du renouvellement de la classe politique actuelle, sans idéologie et sans constance qui infiltre l'Union sacrée chaque jour sans raison, mais résolument à cause de l'égoïsme.

5. Les populations ont brandi le souci de voir le Président de la République augmenter son attention sur la lutte contre la corruption qui est devenue un mal dont les effets sont aussi bien multiples que délétères.

6. Le Président de la République doit comprendre qu'il est obligé de se faire entourer par des collaborateurs compétents et sérieux qui travaillent pour matérialiser sa vision politique.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une