Breaking news

Parc de l'Upemba : Justicia ASBL insiste "le fait qu'une partie du barrage soit dans le parc est une violation de la loi sur la protection de l'environnement"
Samedi 23 octobre 2021 - 18:29
Illustration
Maître Timothée Mbuya, Président de Justicia ASBL/Ph. ACTUALITE.CD

L'ONG de défense de droit de l'homme Justicia ASBL réitère son constat sur la spoliation du parc national de l'Upemba notamment par la construction du barrage hydroélectrique à Sombwe dont une partie se trouve dans le parc selon les données GPS.

Pour Maître Timothée Mbuya, Président de Justicia ASBL, au-delà des conséquences sociales et écologiques, la question de la construction du barrage hydroélectrique à Sombwe est juridique. Le fait qu'une partie dudit barrage soit dans le parc de l'Upemba est une violation de la loi N° 14 portant protection de l'environnement.

D'où, cette organisation de la société civile a demandé au promoteur du barrage de le faire ailleurs.

"En fait, dans le parc de l'Upemba il y a une forte pression humaine notamment la population riveraine qui ne savent pas faire une démarcation entre les limites du parc et leurs villages. Mais il y a également la présence du barrage Kipay qui est construit par des investisseurs chinois et congolais. La construction de ce barrage va poser énormément de problèmes environnementaux parce que la population qui vit autour de la rivière Lufira va devoir être impactée négativement mais également négativement sur l'écosystème. Les poissons auront une modification de vie, on va perdre des espèces de poissons mais aussi le volume d'eau va baisser",  a expliqué Maître Timothée Mbuya ce samedi à Kinshasa lors de la présentation du rapport préliminaire intitulé "Spoliation des parcs nationaux de l’Upemba et des Kundelungu : graves risques de la perte des espèces animales et violations des droits environnementaux’’.

Et d'ajouter :

"Au-delà de ça, la plus grande question, c'est la question juridique. C'est une question de respect de loi. Nous, nous pensons que le fait qu'une partie de ce barrage soit dans le parc, est une violation de la loi sur la protection de l'environnement. C'est pour cela que nous avons demandé au promoteur de ce barrage de le construire ailleurs".

Par la même occasion, Justicia ASBL a demandé au Chef de l'Etat de s'impliquer afin de mettre fin à la construction du barrage hydroélectrique dans le parc de l'Upemba.

"Au Président de la République Démocratique du Congo: D’ordonner la cessation de toutes les activités, qui constituent une menace pour la biodiversité de la région, en rapport avec l’érection de la centrale hydroélectrique de Sombwe  sur la rivière Lufira et à l’intérieur du Parc Upemba alors qu’elle fait partie des moyens de subsistance des communautés locales dans le bassin de la Lufira", recommande le rapport.

En plus de plusieurs centaines d'autres organisations, l'Union européenne soutient également cette position de Justicia ASBL sur la construction du barrage à Sombwe.

À lire aussi : Parc de l'Upemba : l’UE rejoint la société civile sur les risques environnementaux posés par le projet de barrage de Sombwe au Haut Katanga

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une