Lundi 19 avril 2021 - 10:53

Breaking news

Nord-Kivu : une accalmie s’observe au nord de Goma après les déplacements des populations la veille suite aux rumeurs sur d’éventuelles violences
Une partie du boulevard Kanyamuhanga à Goma/Ph ACTUALITE.CD

Les activités socio-économiques reprennent progressivement ce lundi 19 avril 2021 à Buhene, Kihisi et Turunga, des agglomérations situées au nord de Goma, dans le territoire de Nyiragongo (Nord-Kivu). Ce, après une nuit agitée caractérisée par les déplacements de plusieurs habitants craignant d’éventuelles violences à la suite des messages distillés dans l’opinion faisant état de nouvelles manifestations ce lundi. Nombreux habitants ayant fui regagnent les milieux et les activités socio-économiques reprennent.

« Nous avons passé la nuit avec la peur au ventre. Plusieurs voisins n’ont pas passé nuit dans leurs domiciles. Ils ont fui parce que certains jeunes annonçaient de nouvelles manifestations pour ce lundi. Les gens ont eu peur de revivre les violences de la semaine dernière qui ont causé mort d’hommes et incendie des habitations. Maintenant, tout est calme. Ceux qui ont fui sont en train de rentrer progressivement. Le petit commerce et le transport ont repris », témoigne un habitant de Buhene.

La présence policière est reforcée dans plusieurs points chauds au nord de la ville de Goma et dans le territoire de Nyiragongo pour parer à toute éventualité.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Kasivita a appelé ses administrés à s’abstenir de véhiculer des messages de haine.

« Chers compatriotes, évitons des messages qui  peuvent  risquer  la vie  de nos  concitoyens.  Quand les gens  présentaient  des  messages  de haine  sur la radio  mille collines [au Rwanda],  ils ne se rendaient pas  compte  de la gravité  des conséquences.  Nombreux  ont  été  poursuivis  même  10 ans  après. Soyons  des artisans  de l'harmonie  sociale.  Les  rumeurs  sont  comme  une arme  à  feu », a averti le Gouverneur Kasivita.

Selon les autorités provinciales, les violences survenues suite aux manifestations anti-Monusco qui se sont transformées à des affrontements entre des jeunes ont fait 14 morts, 53 blessés, plusieurs maisons pillées et plus de 35 habitations incendiées à Buhene, Kihisi et Turunga (banlieue située au Nord de Goma dans le territoire de Nyiragongo). Les activités reprennent timidement dans les entités touchées par ces tensions.

Lire aussi : Manifestations contre l'insécurité au Nord-Kivu : l'Assemblée nationale dépêche de députés à Goma après une dizaine de morts

Jonathan Kombi, à Goma

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une