Jeudi 8 avril 2021 - 13:51

Breaking news

Proposition de loi portant protection des droits des pygmées : le député Rachidi Bukanga se réjouit de son adoption pour « corriger les injustices et la marginalisation »
Les autochtones pygmées exhibant les pas de danse devant le Palais du Peuple/Ph ACTUALITE.CD

Le député national Rashidi Bukanga s'est réjoui de l'adoption, mercredi 7 avril par l’Assemblée nationale, de la proposition de loi portant protection des droits des autochtones pygmées. Il estime que l'adoption de cette proposition de loi va corriger « les injustices et la marginalisation des autochtones pygmées ».

« C’est la toute première fois de voir que sur 393 députés nationaux qui ont voté, il y a eu un seul collègue qui n'a pas voté pour. Les autres ont voté pour. Avoir une loi qui a fait l'unanimité n'arrive pas tous les jours. Nous constatons que les honorables députés nationaux sont déterminés pour que la cause des autochtones pygmées qui était toujours oubliée, marginalisée et qui subissaient beaucoup d'injustices soient corrigées. Nous espérons que ce même sentiment d'engagement et de soutien pour le droit des autochtones pygmées va se faire autant au niveau du Sénat avant la promulgation par le Chef de l'État », a dit à ACTUALITÉ.CD l'auteur de la proposition de loi le député national Rashidi Bukanga.

Cet élu espère qu’une fois votée, cette loi va changer beaucoup de choses car elle contient plusieurs innovations.

« D'abord le droit aux terres est reconnu désormais, garanti dans notre proposition de loi, on aura des pygmées propriétaires des terres ce qui n'existait pas. Les pygmées ont des campements et donc ils ne pouvaient pas réclamer une quelconque propriété sur le sol qu'ils utilisent momentanément mais avec cette proposition de loi désormais les pygmées auront leur droit aux terres. Mais il y a plusieurs innovations notamment l'accès à la justice, la gratuité pour les indigents pygmées, mais surtout aussi pour la gratuité au niveau de l'enseignement parce qu'on parle de la gratuité pour l'enseignement de base pour tous les congolais mais à travers cette loi on a élargi un peu jusqu'au niveau du diplôme d'État donc un pygmée indigent qui veut poursuivre avec ses études peut aller jusqu'au niveau de diplôme d'État et étudier gratuitement. Il y a plusieurs innovations et nous nous en réjouissons », a-t-il expliqué, rappelant que la prochaine étape ou défis est celui de veiller à l'application stricte de cette proposition de loi après sa promulgation.

Cette proposition de loi a été déposée à l'époque de Jeanine Mabunda. Elle fait partie des arriérés législatifs retenus lors de la nouvelle session de mars.

Berith Yakitenge

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une