Vendredi 22 janvier 2021 - 00:11

Breaking news

RDC: après Goma, le cadre de concertation de la société lance la campagne pour la cohésion sociale et l'unité nationale au Sud-Kivu
Ph/actualite.cd

Le Cadre de Concertation de la Société Civile et la Dynamique pour la Cohésion Sociale ont lancé, ce jeudi 21 janvier, la campagne pour la cohésion sociale et l'unité nationale de la République démocratique du Congo au Sud-Kivu.

Au cours d'une rencontre avec les présidents d'une trentaine des communautés éthniques vivant dans la province du Sud-Kivu, ces deux structures ont annoncé le début de la campagne pour un Congo uni et bénéfique à tous.

" Nous allons obtenir des engagements parce que ici nous parlons de l'unité nationale, nous allons obtenir l'engagement des communautés à demeurer un État, un peuple avec un intérêt commun, à travailler pour l'intérêt commun et à redéfinir notre appartenance à cet État. Ensuite il faut responsabiliser les communautés afin qu'elles jouent leurs rôles parce qu'il n'est pas seulement question de sensibiliser, notre approche n'est pas une approche de sensibilisation seulement. C'est aussi une approche de responsabilisation et aussi amener l'État à jouer son rôle, à partir du niveau le plus bas" a dit Patient Bashombe, président du Cadre de Concertation de la Société Civile en RDC.

Avec plus de 60 groupes armés dans la province du Sud-Kivu, les communautés ont été mandatées pour sensibiliser les acteurs de ces rebellions. Mais aussi à la justice de s'occuper des récalcitrants.

" La justice comme un instrument régulateur du comportement social, de manière à ce que notre constitution qui est le contrat social qui nous lie avec les gouvernants et avec tout congolais soit mis en action pour que tous ceux qui d'une manière ou d'une autre l'entrave en énervant les lois du pays puissent répondre de leurs puisqu'on ne doit pas aussi créer un État bannière ou chacun peut se mettre le matin à déclarer la scission d'une province ou à porter les armes contre sa communauté et que nous puissions acclamer. Ce n'est pas quand même normal que la communauté. Si nous laissons ce cycle,se poursuivre, mais chacun va le faire et on reviendra toujours à la case de départ" a ajouté Patient Bashombe.

Après le Nord-Kivu, des présidents des communautés de la province du Sud-Kivu ont également été sensibilisés à conscientiser les responsables de ce groupes armés à rejoindre le processus de la paix.

" Nous croyons que c'est aux gens de chaque territoire de proposer des pistes de solution. La philosophie de la dynamique, ce que ce sont les communautés qui connaissent les vraies solutions à leurs problèmes, nous venons en appui. Une fois la cohésion sociale est à un niveau acceptable,  nous commençons le développement. Et donc la philosophie de la dynamique d'abord, les solutions sont les solutions locales, ne sont pas importantes et de deux le développement sera consécutif à cette cohésion" a indiqué Nicolas Kyalangalilwa, Coordonnateur national de la DYNAC-RD.

C'est depuis le 19 janvier, que ces deux structures, le cadre de concertation de la société civile et la dynamique pour  qui fédèrent à leurs seins plus de 500 organisations de la société ont lancé cette dynamique pour la cohésion sociale ont lancé à partir de Goma cette campagne visant l'instauration de la paix et la cohésion sociale en RDC.

Justin Mwamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une