Jeudi 26 novembre 2020 - 09:33

Breaking news

RDC : Bitakwira fait allégeance à Félix Tshisekedi et dénonce la politique « d’humiliation et d’isolement » entretenue au FCC
Justin Bitakwira après consultations au Palais de la Nation/Ph ACTUALITE.CD

Justin Bitakwira est arrivé à Uvira (Sud-Kivu) dans une mission de « pacification » diligentée par Félix Tshisekedi. Dans un meeting mercredi à Uvira, Bitakwira qui s’est montré « reconnaissant » à Joseph Kabila a sévèrement critiqué l’entourage de l’ancien Président de la République qui, d’après lui, l’a écarté du cercle de prise de décision.

« En vérité je vous le dis, je n'ai aucun problème avec le président Joseph Kabila. J'ai été son ministre pendant trois ans, c'est beaucoup. Mais si ceux qui l'entourent sont faibles, et veulent écraser ceux qui sont forts, il [Kabila] va se retrouver seul », explique l’ancien ministre du développement rural.

Il dénonce des « coups bas » subis de la part « d’un frère » au sein du Front commun pour le Congo (FCC) dont le coordonnateur est Néhémie Mwilanya.

« Les politiciens travaillent avec ceux qui sont forts. Quelqu'un qui peut rassembler une telle foule [Bitakwira parlant de la foule qu'il a réunie], tu oses dire qu'il n'a rien. Tu vas avaler le crapaud. De fois c'est ton frère avec qui tu partages le repas (...) et il veut que je lui demande l'argent de carburant, moi qui ai été député pendant 11 ans et ministre pendant 3 ans, je vais te demander l'argent de carburant ? Tu organises des réunions, tu invites ceux qui ne sont pas connus prétextant que Bitakwira n'est pas député. Même s'il quitte [le FCC], qu'est-ce qu'il va amener à Félix [Tshisekedi] ? », explique-t-il.

Le poids politique

Justin Bitakwira se montre victime d’une « politique d’humiliation et d’isolement » développée au FCC. Il dit ne pas être associé aux différentes réunions voire la dernière retraite qui décident de la politique du FCC.

« A Kinshasa, le FCC a développé la théorie d'isolement et d'humiliation. La théorie d'isolement est basée sur le poids politique, c-à-d le nombre de députés à ta disposition. Sur base de ça, ils nomment les ministres, les PDG, toi on t'écarte. Je dis au FCC, le poids politique c'est le peuple. Ils organisent des réunions sans m'inviter, ils ont tenu la retraite sans m'y inviter. Ils se sont rappelés de moi seulement quand ils ont appris que j'ai été reçu au Palais de la Nation », a-t-il déploré.

Il clame son soutien au Président Félix Tshisekedi « qui l’a reçu trois fois en une semaine ». 

« Les gens me demandent si je suis toujours au FCC, est-ce que pour arriver ici à Uvira le FCC m'a payé le transport ? Le FCC voulait que je disparaisse. », a affirmé M. Bitakwira.

Cette sortie de Justin Bitakwira intervient alors que Félix Tshisekedi a clôturé les consultations en vue de la formation de l’union sacrée pour diriger le pays. Des consultations fortement repulsées par la famille politique de Joseph Kabila qui se montre tout de même prête à « dialoguer avec le Président de la République seulement dans le cadre de l’accord de coalition ».

Justin Mwamba, à Uvira

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une