Kabund s’adressant au FCC : « la politique de la chaise vide c'est une bonne politique, ils doivent avoir des nerfs solides »
Jean Marc Kabund/Ph ACTUALITE.CD

Jean Marc Kabund, président a.i de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) s’est exprimé mercredi 25 novembre au sujet du refus du Front commun pour le Congo (FCC) de répondre à l’invitation du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi dans le cadre des consultations qu’il a achevées.

Il est clair pour Kabund, que le camp Kabila opte pour la « politique de la chaise vide », et il l’y encourage.  

« La politique de la chaise vide c'est une bonne politique. Mais je leur donne un petit conseil d'amis, ils doivent avoir de l'énergie, nous l'avons fait, nous connaissons, ils doivent avoir des nerfs solides, bonne chance à eux », a affirmé le président a.i de l’UDPS après échange avec le Chef de l’Etat au Palais de la Nation.

Il dresse un bilan positif de ces consultations qui a reçu d’après lui, l'adhésion de l’opposition.

« Nous sommes tous heureux. Le succès qu'a remporté ces consultations nous laisse sans mot parce que, faire adhérer une opposition dans une démarche ce n'est pas chose facile. Mais vous avez vu qu'à travers ces consultations, le peuple congolais, réuni comme un seul homme a dit à Félix Tshisekedi que nous sommes derrière vous. », explique Kabund.

C’est le Congo qui gagne : « En tout état de cause ce n'est pas un problème d'individus, nous devons nous mettre en tête que c'est le Congo qui a gagné. Les congolais de tous les horizons veulent voir leur pays se développer. Ce n'est pas normal que notre pays soit à la traîne, voyez les 9 pays qui nous entourent, faites la comparaison. », a conclu Kabund.

Le Chef de l’Etat avait prolongé d’un jour les consultations dans le but de recevoir la famille politique de Joseph Kabila. Mais toutes les tentatives se sont avérées sans succès. La conférence des présidents du FCC qui s’est réunie le mercredi a rejeté l’initiative présidentielle.

Toutefois, le camp Kabila dit sa disponibilité à « dialoguer avec le Président de la République seulement dans le cadre de l’accord de coalition ».

« Dès lors, considérant les résultats des dernières élections générales du 30 décembre 2029, ce dialogue ne pourrait se faire utilement que dans le cadre des structures et mécanismes prévus par l’accord de coalition majoritaire, constituée à l’issue desdites élections », dit le communiqué du FCC en réponse avec l’invitation présidentielle « non signée et non scellée ».

Le FCC est resté catégorique, le Chef de l’Etat pourra rendre les conclusions de ses consultations sans avoir rencontré la famille politique de son prédécesseur et partenaire Joseph Kabila. Une adresse de Félix Tshisekedi à la Nation est attendue dans les jours qui viennent.

Patrick MAKI

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une