Samedi 17 octobre 2020 - 17:30

Breaking news

RDC-Ituri : une faction des combattants CODECO se retire du processus de paix
Carte de Djugu

C’est la faction dénommée « Alliance pour la libération du Congo/ CODECO » qui a décidé de quitter le processus de paix. C’est pourtant la première faction à avoir adhéré en juillet dernier au processus mené par des anciens chefs de guerre de l’Ituri dépêchés par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi. La délégation de la mission de paix parle d’une « auto-exclusion ».

Alliance pour la libération du Congo/ CODECO est aussi la faction dont les membres avaient fait irruption dans la ville de Bunia le 4 septembre dernier. Elle est aussi accusée des tracasseries et pillages aux environs du site de regroupement d’Ezekere, à une dizaine de kilomètres sur l'axe Bunia-Kasenyi, dans le territoire de Djugu.

« Alliance pour la libération du Congo est devenue de plus en plus un mauvais partenaire de la paix. Nous l'avons appelée plusieurs fois au respect de l'acte d'engagement unilatérale qu'elle a signé, mais ça n'a pas abouti. Raison pour laquelle, la délégation prend acte de son auto-exclusion. Nous l'avons constaté à partir de certains dérapages et les services spécialisés ont aussi constaté. Néanmoins, nous n'avons pas fermé la porte et nous considérons les membres de cette faction comme des enfants égarés. Dès qu'ils vont revenir à la raison, ils sont les bienvenu », a dit ce samedi à la presse, Pitshou Iribi, porte-parole de la délégation des anciens chefs de guerre.

Le sort de cette faction devrait être déterminé par le chef de l’Etat, a laissé entendre M. Pitshou.  La mission de pacification qui, au départ devait durer deux mois (juillet et août) se poursuit et va couvrir également la période de cantonnement qui devrait intervenir dès fin octobre courant. Des centaines de combattants ont adhéré au processus de paix.

Félix Tshisekedi avait affirmé il y a peu qu’il compte privilégier le DDR communautaire dans les provinces de l’est du pays. Son coordonnateur national devrait être nommé dans les prochains jours. Le DDR communautaire consistera, d’après le chef de l’Etat, à réinsérer les combattants dans leurs communautés grâce à l’agriculture. Et pour le cas de l’Ituri, le site du Centre d'amélioration et de production des semences agricoles (CAPSA) et le site de Go situé sur la chaîne de montagne Dr'i (territoire de Djugu) ont été choisis pour les travaux de réinsertion communautaire des combattants.

Franck Asante à Bunia

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une