Breaking news

La CNDH regrette qu’il n’existe pas un programme national de construction des prisons

Mardi 30 avril 2019 - 15:44
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD

Mwamba Mushikonke Mwamus, président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), a présenté, ce mardi 30 avril, le rapport de l’année 2018 de son institution sur les visites des prisons et autres lieux de détention par son institution. A cette occasion, il a plaidé pour l’amélioration des conditions carcérales dans le pays.

« C’est un rapport qui interpelle tout le monde, surtout le gouvernement. Nous avons assisté au lancement de plusieurs programmes, notamment la construction des centres de santé, des écoles et des stades. Mais il n’y a pas un programme de construction d’au moins une prison par province. La prison n’est pas un endroit de souffrance, mais de rééducation. J’ai foi que les autorités vont faire quelque chose », a-t-il dit.

Même les conditions de travail de la CNDH ne permettent pas un meilleur monitoring de la situation.

« Les conditions dans lesquelles l’Etat congolais a mis la CNDH sont très difficiles pour le travail. Mais l’équipe, qui a la volonté de travailler, a fait tout pour qu’on arrive à ce résultat réclamé par tout le monde », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Jacquemain Shabani, président de la Commission électorale permanente de l’UDPS, qui a assisté à la présentation, a évoqué la responsabilité du nouveau pouvoir.

« C’est un constat que nous avons fait durant toutes ces années. Avec l’accession au pouvoir du président Félix Tshisekedi, c’est une responsabilité et un devoir, comme vous l’avez suivi pendant la période de campagne », a-t-il déclaré.

Lire aussi : RDC : La CNDH rapporte de graves violations des droits de l'homme dans les prisons congolaises

Christine Tshibuyi