Kinshasa: journée d'échange sur la santé sexuelle et reproductive avec les élèves du lycée Tobongisa

Photo/ Actualité.cd
Photo/ Actualité.cd

« Parlons-en », c'est le thème accordé à la matinée d'échange organisée par Ipas ce 28 mai à l'occasion de la Journée mondiale de l'hygiène menstruelle. La rencontre a réuni des élèves du lycée Tobongisa et des experts.

Initiée par Blessing Kasasi, élève et activiste sociale des droits et devoirs de l'enfant, ces échanges avaient pour objectif de discuter sur toutes les questions liées à la santé sexuelle et reproductive ainsi qu'à l'hygiène menstruelle chez les adolescentes pour éclairer leur lanterne et améliorer leur niveau de connaissances en la matière.

L'activité a réuni 150 adolescentes de 12 à 18 ans, toutes élèves du lycée Tobongisa situé dans la commune de Ngaliema. À l'issue de cette journée, quelques kits dits « de dignité » contenant un sceau, les bandes hygiéniques, du savon et un guide sur la santé sexuelle et reproductive ainsi que l'hygiène menstruelle leur ont été remis par Ipas, en signe de contribution à leur bien-être.

Pour Blessing Kasasi, ce moment d'échange a montré que les questions liées à la femme, à ses droits et à sa santé prennent de l'ampleur et deviennent une priorité tant aux niveaux local, national, régional qu'international.

D’après les statistiques croisées présentées en ce jour par Ipas, en RDC, 20 000 filles âgées de moins de 18 ans deviennent mères chaque jour, soit 7,3 millions de naissances par an, hormis les 70 000 adolescentes qui meurent par an suite à des complications de grossesse et d’accouchement.

Dans le monde, une femme sur dix est confrontée à la précarité menstruelle. Ce problème constitue un souci de santé publique à cause des décès liés aux avortements non sécurisés, à la propagation des infections sexuellement transmissibles, aux mutilations génitales féminines et autres, a souligné Patience LISIKA LISASI, conseiller en engagement communautaire chez Ipas.

Célébrée le 28 mai de chaque année, la Journée mondiale de l'hygiène menstruelle vise à briser les tabous et à sensibiliser à l'importance d'une bonne hygiène menstruelle chez les femmes, et en particulier les adolescentes, à travers le monde. Pour cette édition 2024, le thème international retenu est Ensemble pour un monde adapté aux règles.

Nancy Clémence Tshimueneka