RDC: le M23 insiste pour un dialogue direct avec le gouvernement
Mardi 16 août 2022 - 14:48
Sultani Makenga, commandant du M23
Sultani Makenga, commandant du M23

Le M23 a demandé ce mardi 16 août, une nouvelle fois, l’ouverture d’un dialogue direct avec le gouvernement congolais. Cette sortie médiatique intervient quelques heures après la reprise des hostilités vers trois heures du matin à Tanda, Mukarange et Muhimbira, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).  

« Nos forces ont reçu instruction de repousser ces attaques de l’ennemi pour protéger les populations civiles et leurs biens », dit-il dans un communiqué. 

De son côté, l’Armée affirme également que trois de ses positions ont été attaquées dans la même zone pour ce mouvement et ces alliés. Ces affrontements ont provoqué une nouvelle vague de déplacés. Ce mardi, la MONUSCO a rapporté que les casques bleus marocains ont apporté une assistance médicale à certains de ces déplacés blessés venant des villages Rangira et Matebe.

Pour le contexte, le M23 s’est installé depuis maintenant plus de deux mois à Bunagana, important centre de commerce et de transit de marchandises, où sont encaissés des milliers de dollars par semaine en taxes et droits de douane. Ses combattants occupent également d’autres localités. 

Entre-temps, des échanges directs sont attendus, selon l’entourage d’Antony Blinken, entre Félix Tshisekedi et Paul Kagame, accusé d’apporter un soutien au M23. Kinshasa n’attend pas dialoguer avec le M23 qu’il considère comme un groupe terroriste.

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une