RDC: l'armée annonce avoir tué dix membres du groupe armé ADF dans le nord-est
Lundi 15 août 2022 - 14:57
Un combattant ADF dans l’Est de la RDC
Un combattant ADF dans l’Est de la RDC

L'armée congolaise a annoncé lundi avoir tué dix membres du groupe armé Forces démocratiques alliées (ADF) et capturé six autres, dont deux enfants, lors d'offensives en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, selon un communiqué.

"Nos hommes ont mené des opérations dimanche dans la région de Boga et Mitego contre les ADF dans le territoire d'Irumu. Il y a eu contact avec l'ennemi. Nous avons neutralisé (tué) dix éléments ADF et leurs supplétifs", a déclaré le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l'armée en Ituri.

Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont aussi capturé six ADF, dont deux enfants de moins de dix ans de nationalité ougandaise et congolaise, a expliqué l'officier, précisant que cette opération a été menée exclusivement par l'armée congolaise.

Depuis fin novembre, les armées congolaise et ougandaise mènent  des opérations conjointes contre les ADF dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, sans mettre fin aux massacres des civils dans ces deux provinces.

"Dimanche, nous avons découvert cinq corps de civils tués par les ADF près de la rivière Mutuweyi", a déclaré à l'AFP Vincent Telamboli, président de la jeunesse du territoire de Mambasa, qui a supervisé l'opération de recherche des corps. Généralement, les massacres des ADF sont enregistrés plutôt dans le territoire d'Irumu.

Le groupe armé ADF est présenté par l'organisation État islamique (EI) comme sa branche en Afrique centrale (ISCAP en anglais). L'EI revendique certaines attaques de ce groupe. 

Les ADF sont accusés d'être responsables de massacres de milliers de civils dans l'est congolais et d'avoir commis des attentats en Ouganda.

 

AFP avec ACTUALITE.CD

                

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une