Breaking news

6e semaine annuelle de l'industrialisation de la SADC: les pays membres décident de mutualiser les forces pour booster le secteur de l'industrie et la transformation locale des ressources naturelles
Samedi 6 août 2022 - 09:46
Clôture de la 6e semaine annuelle de l'industrialisation de la SADC à Kinshasa
Clôture de la 6e semaine annuelle de l'industrialisation de la SADC à Kinshasa

Les travaux de la 6e semaine annuelle de l'industrialisation de la Communauté de Développement de l'Afrique Australe (SADC) axés sur le thème: "promouvoir l'industrialisation par l'agro-transformation, la valorisation des minéraux et les chaînes de valeur régionales pour une croissance économique inclusive et résiliente" se sont clôturés vendredi 5 août 2022 à Kinshasa.

Après 4 jours de partage et d'échange d'expériences, plusieurs résolutions ont été adoptées. Les pays membres de la SADC se sont décidés notamment de mutualiser les forces afin de booster le secteur de l'industrie et la transformation locale des ressources naturelles et cela par la mise en contribution des subventions.

"Tous les 16 pays membres de la SADC se sont convenus que le moment est arrivé pour que l'Afrique suive sa révolution industrielle au regard de ses différentes ressources et l'Afrique part une expérience heureuse qui est pilotée par la République Démocratique du Congo et la Zambie notamment cet accord de coopération dans le cadre de la création de la chaîne des valeurs autour de l'industrie des batteries mais comme l'Afrique Australe n'a pas que les ressources minérales qui vont produire les batteries électriques demain, il y a eu des piliers principaux qui ont constitué l'essentiel de cette semaine d'industrialisation c'est notamment l'agriculture et le secteur pharmaceutique ajoutés au secteur minier… C'est ainsi qu'au cours de cette semaine nous avons bénéficié d'un financement de l'Union Européenne et du gouvernement Allemand de près de 750.000 Euros pour encourager les premières entreprises qui sont dans la création de la chaîne des valeurs", a fait savoir Julien Paluku, ministre de l'industrie et représentant du premier ministre Sama Lukonde à l'issue de ces travaux.

Et d'ajouter :

"Il s'agit des entreprises qui sont dans les domaines pharmaceutiques et de l'industrie du cuir parce que la région est peuplée des vaches, des moutons, des chèvres mais toutes ces peaux qui viennent de l'abattage ne sont pas utilisées alors que chacun de nous a au moins un soulier, une jacket en cuir, a une ceinture mais tout cela encore importés de l'extérieur alors qu'on peut booster cette industrie des cuirs ici, voilà pourquoi le financement de l'Union Européenne et du gouvernement Allemand va aider à stimuler cette production au niveau intérieur pour ainsi amener les autres à devoir emboîter les pas et ainsi signer petit à petit la révolution".

Au cours de ces assises, les participants se sont également penchés sur la matérialisation du projet en rapport avec l'industrie verte. Il a appelé à la mutualisation des forces autour de la RDC et la Zambie pour conquérir le marché mondial des batteries et véhicules électriques.

"Il y a eu un panel qui a été consacré à l'industrie verte, c'est notamment l'utilisation de nos différents minéraux qui sont le cobalt, lithium, manganèse, le nickel qui sont dans la plupart des pays de l'Afrique Australe. Je vais citer d'abord la RDC, ensuite la Zambie, le Zimbabwe, la Tanzanie, l'Afrique du Sud, le Botswana qui, à eux seuls, peuvent détenir près de 80% des matières qui entrent dans la fabrication des batteries électriques. Cette industrie verte appelle tous les pays de la SADC à mutualiser leurs efforts autour de la RDC et de la Zambie qui ont déjà signé cet accord de coopération pour que nous puissions être en Afrique et peut-être au monde la première grande initiative de production dans les années qui vont suivre les précurseurs des batteries électriques ensuite des batteries électriques elles-mêmes et enfin des voitures électriques", a-t-il fait savoir.

S'agissant de la subvention des projets, Julien Paluku a invité les opérateurs économiques de la RDC et d'autres pays à se rapprocher de ceux qui ont remporté des prix afin de rendre leurs projets plus bankables.

"Ce que nous avons demandé aux opérateurs économiques de la République Démocratique du Congo est de s'approcher de ceux-là qui ont bénéficié de ces prix pour savoir comment ils y sont arrivés, cela permettra aux nôtres également de devoir monter leurs projets, de savoir comment on peut les rendre beaucoup plus bankables et ainsi bénéficier de ces genres de subventions parce qu'on l'a rappelé lorsqu'on a remis les subventions, il y a encore autant d'autres subventions qui sont dans les pipelines donc les entreprises aussi bien que congolaises que d'autres pays de la SADC sont donc appelés à préparer des projets qui sont dans le cadre de la création des chaînes des valeurs et qui pourraient bénéficier d'une analyse approfondie et si elles sont bien montées, bien ficelées répondant aux critères tels que édictés par les organisateurs et bien la RDC comme d'autres pays pourraient également bénéficier de ces Fonds là", a conseillé Julien Paluku, ministre de l'industrie de la RDC.

Présente à cette cérémonie, la Communauté Économique des Nations Unies pour l'Afrique-CEA,  par le biais de son Directeur  du bureau  sous-régional- Afrique Centrale, Jean- Luc Masataki a promis de consolider son accompagnement  dans le développement des chaînes de valeurs régionales dans l 'espace SADC. 

Plusieurs industriels  venus des pays membres  ont eu à  exposer durant  toute la semaine d'Industrialisation leurs différents produits à Kinshasa. Ces assises interviennent à quelques jours de l'ouverture du 42e sommet des Chefs d'État et gouvernements membres de la SADC prévu à Kinshasa où la RDC à travers son Président Félix Tshisekedi prendra la tête de cette organisation sous régionale.

Clément MUAMBA

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une