RDC : signature du contrat pour la mise en œuvre du projet "e-Foncier" portant notamment sécurisation des titres fonciers et numérisation du cadastre
Mardi 2 août 2022 - 18:00
Aimé Molendo Sakombi, ministre des affaires foncières
Aimé Molendo Sakombi, ministre des affaires foncières

Le gouvernement, par le biais du ministère des Affaires foncières, a procédé, ce mardi 2 août à Kinshasa, à la signature du contrat avec la firme luxembourgeoise, eProseed pour la mise en œuvre du projet "e-Foncier" portant sur la sécurisation des titres fonciers et immobiliers, la numérisation du cadastre et la modernisation du secteur en République Démocratique du Congo.

Pour le ministre de tutelle, Aimé Sakombi Molendo, la cérémonie de ce jour constitue un achèvement de cette longue quête du gouvernement congolais qui était à la recherche d’un partenaire fiable pour conduire le vaste chantier de la numérisation du cadastre et la sécurisation des titres fonciers et Immobiliers.

« Il est convenu qu’ « e-Proseed » mobilise un investissement initial de 140 millions USD sans endettement de l’Etat, ni recours à une quelconque garantie souveraine. A ceci il faut ajouter une somme de 15 millions USD affectée à la construction, à Kinshasa, d’une « Tour du Foncier », véritable symbole de la renaissance du secteur, qui hébergera dès 2024, tous les services du ministère des Affaires foncières, du secrétariat général et du futur centre national de la Numérisation du cadastre de la RD Congo. La circonscription foncière de la Gombe à Kinshasa est choisie pour devenir le premier site pilote de référence qui sortira, au 1er décembre 2022, le tout premier titre numérisé et sécurisé. Ensuite, cette expérience sera étendue aux autres circonscriptions pilotes, puis reproduite sur l’intégralité du territoire national, soit les 26 provinces », a dit  Aimé Sakombi Molendo, ministre des Affaires Foncières dans son discours de circonstance.

Il a indiqué que l’accord conclu avec ce nouveau partenaire propulse la RDC et particulièrement son administration foncière dans une nouvelle ère qui tranchera radicalement avec les réalités actuelles.

« Je rappelle qu’il prévoit de loger décemment toutes les circonscriptions foncières des 26 provinces, d’élever une belle tour qui abritera tous les services, de procéder à la formation des agents, de créer la plateforme e-foncier qui sera le nouveau cœur de la gestion administrative de la terre congolaise…, tout ceci sans endettement ni une garantie souveraine quelconque ! Je peux donc affirmer, en toute responsabilité, qu’une nouvelle ère s’ouvre pour l’administration foncière congolaise. Une ère où la transparence va prendre le pas sur les trafics ténébreux qui lui ont fait porter ces habits crasseux dont elle a difficile à se débarrasser ; une ère où la maximisation des recettes sera non plus un simple vœu, mais une matérialité qui relèguera le coulage des recettes dans les abysses éternels ; une ère où la paix sera confortée pour éradiquer, à jamais, les conflits qui engorgent encore les cours et tribunaux de la République ; une ère enfin où le climat des affaires sera, plus que jamais, attractif pour les investisseurs », a-t-il ajouté.

Le ministre du Numérique Désiré Cashmir Eberande Kolongele promet son accompagnement pour l'aboutissement heureux de ce projet. Il estime que ce projet va beaucoup apporter dans la création d'emplois.

« Ce projet promet d’être un des premiers grands catalyseurs de notre politique gouvernementale de numérisation des écosystèmes publiques et privés, en particulier par les synergies qui découleront de l’implication du monde académique pour la formation et le transfert de compétences, ainsi que de ceux des entreprises technologiques locales qui ne manqueront pas de s’impliquer dans les travaux de sous-traitance. Je reste également à l’écoute du ministère des Affaires Foncières pour m’assurer que les dispositions légales que mon ministère aura à proposer pour encadrer les activités numériques en RDC, resteront en adéquation avec les nombreux changements et innovations liés à la transition numérique qu’ils vont apporter dans la gestion de la terre », a-t-il fait savoir dans discours.

Geoffroy de Lamalle, PDG de eProseed, a précisé que son entreprise ne va pas remplacer l'État congolais. Il dit se mettre déjà au travail afin de matérialiser la numérisation du ministère des affaires foncières.

« Il est très important de préciser ici qu’eProseed n’est pas là pour remplacer l’Etat et les fonctionnaires de l’administration foncière. Nous sommes là pour accompagner le ministère national et à travers lui tous les ministères provinciaux des affaires foncières ainsi que l’administration pour une transformation numérique progressive. Les Géomètres congolais seront les grands acteurs du volet numérisation du cadastre et nous allons leur fournir tous les équipements nécessaires ainsi que tous les supports techniques et logistiques pour qu’ils puissent numériser la RDC dans les délais impartis (…) », a-t-il rassuré.

La numérisation des services publics de l'État figure parmi les priorités de l'administration de Félix Tshisekedi depuis son accession à la magistrature suprême. À la suite de l'incendie de l'immeuble Ex ONATRA, Félix Tshisekedi avait, dans sa communication lors de la 63e réunion du conseil des ministres, rappelé l'urgence de finaliser le programme de digitalisation du pays.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une