Tanganyika : les enseignants de l'université de Kalemie suspendent les cours pour dénoncer "l'ingérence de la gouverneure Ngungwa"
Lundi 25 juillet 2022 - 22:10
Illustration
Photo d'illustration

Professeurs, chefs de travaux, assistants et autres personnels administratifs et ouvriers de l'université de Kalemie ont décidé d'arrêter leurs prestations au sein de cette institution universitaire publique. Ils s'insurgent, par cette mesure, à ce qu'ils qualifient d'ingérence de la patronne de l'exécutif provincial en province dans les affaires internes de l'UNIKAL.

Emerson Kiwele, délégué syndical à cet Alma mater, explique à ACTUALITÉ.CD qu'il n'est nullement dans les attributions de l'exécutif provincial la gestion des universités. Il s'agit là d'une ingérence.

"Nous n'avons pas un autre mot que l'ingérence de madame la gouverneure du Tanganyika dans les affaires de l'ESU alors qu'elle n'a pas qualité de s'impliquer en ce qui concerne l'enseignement supérieur et universitaire. Chose qui n'a pas été bien accueillie par le personnel enseignant, administratif et ouvrier de l'université de Kalemie. Le ministre de l'enseignement supérieur et universitaire a nommé ces nouveaux animateurs de l'université de Kalemie. Il y a deux secrétaires généraux sortants qui étaient mécontents de la décision du ministre Muhindo Nzangi et au lieu d'aller se plaindre auprès du ministre, ils ont préféré aller chez Madame Julie Ngungwa. Celle-ci, sans se référer au ministère de tutelle, a appelé le recteur pour lui dire que c'est lui qui a nommé les deux secrétaires généraux en lui demandant de réhabiliter les deux sortants qui n'ont pas été reconduits par le ministre et celà dans l'urgence, lui donnant 48 heures. Quelle qualité a-t-elle pour s'opposer à l'arrêté du ministre de l'ESU ? " dit-il ce lundi à ACTUALITE.CD.

A propos de l'arrêt des cours des enseignants de l'université de Kalemie, le délégué syndical appelle le ministre de l'ESU Muhindo Nzangi de prendre ses responsabilités en faisant respecter son arrêté nommant les nouveaux animateurs à la tête de cette université.

"Nous ne pouvons pas reprendre les cours aussi longtemps qu'il y a encore cette ingérence. Je demande à Monsieur le ministre de l'enseignement supérieur et universitaire de s'impliquer personnellement, il doit assumer ses responsabilités en clarifiant les choses, il doit agir car c'est dans son secteur" a t-il poursuivi.

Ce lundi, toute la matinée, les étudiants de l'université de Kalemie ont marché pour dénoncer l'ingérence de la gouverneure dans les affaires internes de l'UNIKAL. Ils ont barricadé des artères principales dont le boulevard Lumumba brûlant des pneus. Ils ont également dénoncé l'insécurité dans la ville de Kalemie avec notamment l'assassinat vendredi dernier d'un étudiant de l'université de Kalemie.

José MUKENDI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une