Breaking news

RDC : " cessons le populisme, devenons sérieux, ne serait-ce qu'en ce temps de guerre ", interpelle Claude Lubaya
Vendredi 1 juillet 2022 - 22:26
Illustration
Le Député national Claudel Lubaya

Le député national Claudel Lubaya interpelle la classe politique face à la dégradation de la situation sécuritaire et sociale du pays. Il recommande au pouvoir public de privilégier " l'intérêt général et non des intérêts mesquins des groupes politiques ".

" Le péril est dans la demeure. Arrêtons de nous accommoder de l'hypocrisie pour assouvir nos égos. Le tableau est sombre et le pays se dégrade du jour au jour pendant que l'angoisse gagne de plus en plus nos concitoyens. Cessons le populisme, devenons sérieux, ne serait-ce qu'en ce temps de guerre. Face à cette situation, je nous interpelle, dans un élan républicain, pour que chacun se ressaisisse. L'on ferait œuvre utile à la Nation qu'en restituant la République aux citoyens et en gérant la chose publique au service exclusif de l'intérêt général et non des intérêts mesquins des groupes politiques. Est-il encore nécessaire de rappeler que le pouvoir d'Etat devient une illusion quand il fait preuve d'incapacité à répondre aux attentes citoyennes et d'impuissance quand il n'assure pas la sécurité des citoyens livrés à eux-mêmes", a dit Claudel Lubaya

Et d'ajouter : 

" En temps de guerre, une Nation se doit de faire bloc et agir dans la même direction, dans un seul objectif d'en finir avec la guerre. C'est dans la tourmente que l'on reconnaît des grands hommes. Il est temps d'agir et d'agir maintenant car demain sera tard, peut-être trop tard".

Rébellion à dominante tutsi vaincue en 2013, le M23 a repris les armes en fin d'année dernière dans l'est de la RDC, région en proie aux violences de multiples autres groupes armés depuis près de 30 ans.

La résurgence du M23 a provoqué une nouvelle crise entre la RDC et le Rwanda, Kinshasa accuse Kigali de soutenir ces rebelles, ce que le Rwanda nie. Au moins 13 civils tués entre le 19 et le 21 juin dans plusieurs localités du territoire de Rutshuru (province du Nord-Kivu) figurent quatre enfants et plus de 17.000 personnes se sont déplacés.

Lire aussi: RDC-Rutshuru : les FARDC reprennent le contrôle de Ntamugenga, une vingtaine d’éléments M23 neutralisés

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une