Breaking news

RDC : Sama Lukonde rappelle ses ministres l’urgence de rendre opérationnelle la Direction Générales des Corridors de Développement Industriel
Dimanche 26 juin 2022 - 21:27
Illustration
Sama Lukonde

Le gouvernement de la République est appelé à agir avec diligence pour rendre effective la direction générale des corridors de développement industriel ( DGCDI). Cette interpellation est du premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge lors de la réunion du conseil des ministres tenue vendredi 24 juin 2022 sous la direction du Chef de l'État Félix Tshisekedi.

L'objectif poursuivi, d'après le chef de l'exécutif central, est d'augmenter le volume de manutention pour le futur port en eaux profondes de Banana.

"Intervenant à la suite du Président de la République, le Premier Ministre a rappelé l’urgence de rendre opérationnelle la Direction Générales des Corridors de Développement Industriel « DGCDI », dont l’impact se traduira par un volume important de manutention pour le futur port en eaux profondes de Banana.Il a invité l’ensemble des membres du Gouvernement, chacun dans la limite de ses compétences, à agir avec diligence pour traduire en actes les instructions du Président de la République, Chef de l’Etat, rappelées lors de la 49ème réunion du Conseil des Ministres", dit le compte rendu de la réunion.

Dans la perspective du lancement de la première phase de la mise en service du port en eau profonde de Banana prévu en 2025, le Président de la République avait invité le gouvernement à s'atteler à l'opérationnalisation de la Direction générale de corridor de développement industriel (DGCDI). Cette entité, rappelle le compte rendu de la 49e réunion du conseil des ministres, a vocation à gérer 8 corridors de développement à l'échelle nationale et régionale parmi lesquels au niveau national le corridor de développement Bas-Congo, projet pilote de par sa vocation d'être un instrument d'intégration économique, multisectoriel national du fait qu'il concerne trois provinces: le Kongo Central, Kinshasa et le Kwango. Au niveau régional, le corridor impliquant trois pays: la République Démocratique du Congo, la République d'Angola et la République du Congo.

"Afin de pallier le manque des moyens financiers auxquels cet établissement est confronté depuis des années, le Président de la République a chargé le ministre d'État, ministre du budget, le ministre de l'industrie et celui des Finances sous la supervision du Premier ministre, de veiller chacun en ce qui le concerne aux actions à mener pour le fonctionnement optimal dudit établissement public", rapporte le compte-rendu du conseil des ministres de vendredi 15 avril.

De l'opérationnalisation dudit corridor, poursuit le compte rendu, il en résultera nécessairement un accroissement des activités logistiques qui se traduira par un volume important de manutention pour le futur port en eau profonde de Banana.

En mars 2020 après son adoption en conseil des ministres, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba avait signé un décret portant création, organisation et fonctionnement de la Direction Générale des Corridors de Développement Industriel (DGCDI), grâce au plaidoyer mené par le ministre de l’industrie, Julien Paluku.

Le projet Corridor du développement du Kongo-Central a pour objectifs notamment de promouvoir le redressement économique et d'assurer un développement durable à travers des opérations ciblées, notamment dans les secteurs des transports, des réseaux de communication et de l'agriculture.

Clément Muamba 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une