RDC : "chaque édition du Parlement Rose sera dédiée à une femme", Christelle Vuanga 
Lundi 11 avril 2022 - 17:32
Photo/ Actualité.cd
Photo/ Actualité.cd

La deuxième édition de l'événement "Parlement des femmes" (Parlement Rose), a eu lieu le 09 avril dans la salle des spectacles du Palais du peuple. Plus de 700 femmes issues de toutes les couches sociales ont pris part à ce rendez-vous qui a placé un focus particulier sur Philomène Omatuku. 

 

"C'est un acte qui m'a beaucoup surpris. L'oppression de la femme se réalise surtout dans une certaine rivalité entre femmes. Cet évènement est une première (au niveau de l’Assemblée Nationale ndlr), où une femme élève d'autres femmes. (...)", s'est exclamée Philomène Omatuku, la première femme à avoir dirigé l’Assemblée nationale en RDC. 

 

Elle a par ailleurs exhorté les participants à comprendre que le leadership est une lutte permanente. Mme Omatuku invite la femme à croire en ses capacités, à être pleine de convictions. "Il est possible d'exercer en politique et dans tout autre secteur, dans la loyauté", soutient-elle, en abordant la période où le président Laurent Désiré Kabila, qui l'avait nommée Cheffe de l'Assemblée nationale, a été assassiné. Dans son entourage, dans la sphère politique, elle a reçu une certaine pression pour prendre le pouvoir et devenir cheffe de L'Etat. Mais son analyse du contexte politique dans lequel Laurent Désiré est arrivé au pouvoir, sa perception de l'avenir du pays et sa loyauté ont été parmi les raisons pour lesquelles Mme Omatuku n'a pas cédé. 

 

Son discours à été précédé par trois panels. Pendant environ 2 heures, des femmes politiques, journalistes, militaires, notamment Béatrice Lomeya (ministre honoraire du genre, famille et enfant), Chantal Kanyinda (ancienne et première femme présidente de l'union Congolaise de la Presse), Nenette Mukembe (Lieutenant-Colonnelle, commandante d'un bataillon au sein des Forces Armées de la RDC), la ministre du Portefeuille Adèle Kahinda, et bien d'autres femmes ont chacune parlé de leurs parcours, des difficultés rencontrées de la manière dont elles s'en sont sorties grâce au "courage", à la "persévérance", à l'"abnégation", à la "détermination", à l' "espoir". 

 

Bâtir une génération des femmes qui se soutiennent 

 

Do Nsoseme, artiste slameuse, a déclamé ses poèmes sur l'apport de la femme dans la société et sur les conditions de vie au Congo. AIFA, l'alliance internationale des femmes avocates a présenté un procès fictif sur les violences sexuelles (particulièrement le mariage précoce). L'équipe des femmes de la Croix-Rouge a présenté ses différentes interventions sur des scènes d'accidents, des jeunes filles du Centre Bondeko, qui encadrent des malentendants, ont aussi exhibé quelques pas de danse folklorique et un défilé de mode. Ensuite Christelle Vuanga, initiatrice du Parlement Rose, présidente de la Commission Genre famille et enfant, ainsi que de la Fondation Wife est intervenue. 

 

" Les gens m'ont demandé les raisons de mon choix sur Madame Philomeène Omatuku. Pourquoi elle ? Sincèrement, je n'ai pas de réponse exacte. Mais je sais que j'ai un rêve. Bâtir une génération des femmes fortes et des femmes qui se soutiennent. J'étais enfant lorsque Madame Philomene Omatuku avait pris les commandes de l'assemblée nationale, je n'ai pas beaucoup de souvenirs à ce sujet. Mais, j'ai appris, avec le peu d'expérience que j'ai aujourd'hui en tant que députée nationale, qu'elle a laissé des empreintes indélébiles dans l'histoire de la RDC", a-t-elle fait savoir. 

 

Et de renchérir, "et ça le restera! Désormais pour chaque édition du Parlement Rose, une femme sera mise à l'honneur. L'édition sera dédiée à une femme, quel que soit son secteur d'activité(...) Au nom de toutes les femmes et des hommes, nous voudrions vous assurer (Mme Philomène Omatuku ndlr) que nous parlerons de vous à nos enfants, aux générations futures, de la femme que vous êtes, de comment vous avez dirigé  l’Assemblée Nationale congolaise. Il faut que cela soit connu". 

 

Le représentant du Président de l'Assemblée Nationale, Conseillère du Chef de l'État en matières des violences sexuelles, le directeur du Bureau Conjoint des Nations Unies aux droits de l'homme (BCNUDH en RDC), le représentant de la Commission de l'Union européenne en RDC, la Directrice de la Croix Rouge, la Major de Police Mimie Bikele ont pris part à cette activité.

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une