Breaking news

Démission de Kabund : « un parti qui ne semble pas se préparer aux échéances électorales, un congrès qui n’est toujours pas organisé, une attitude qui déplaît », les langues se délient à l’UDPS
Samedi 15 janvier 2022 - 12:00
Militants de l'UDPS
Militants de l'UDPS à Kinshasa/Ph. ACTUALITE.CD

L'annonce de la démission  de Jean-Marc Kabund du poste de premier vice-président de l'Assemblée nationale, a suscité plusieurs interprétations au sein de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Si peu de cadres s’expriment en public, certains livrent en off certaines indiscrétions. Beaucoup parmi ses détracteurs pointent du doigt l’attitude de celui qui assume toujours l’intérim à la tête du parti présidentiel. 

« Beaucoup reprochent à Jean-Marc Kabund de se comporter comme un vice président de la République. Il ne respecte ni le président, ni sa famille encore moins son entourage », dit un cadre du parti.

Et d’ajouter:

« Même au sein du parti, il se comporte comme un Monsieur qui n'aime pas la contradiction. Il refuse d'organiser le congrès alors que nous avons des échéances électorales en 2023 et le président Félix Tshisekedi doit avoir un second mandat. Le parti n'est pas organisé, la redynamisation du parti est très faible surtout au niveau interne ».

Des changements pas exclus au sommet de l’UDPS.

« Le président est déçu du comportement de beaucoup de ses proches collaborateurs. Félix Tshisekedi attend des dirigeants actuels du parti une meilleure organisation eu égard aux échéances à venir. Il n’est pas exclu que les têtes tombent et que la hiérarchie du parti soit changée rapidement », ajoute un autre cadre.

La décision prise par Kabund est la conséquence de l’expédition punitive menée la soirée de mercredi dernier par la Garde Républicaine (GR) en sa résidence de Limete, au quartier Kingabwa. Ce, à la suite des altercations qui ont opposé les policiers commis à sa protection et un militaire de la GR. Ce dernier a été humilié, désarmé par la garde de Kabund. Pour cause, le militaire de la GR se trouvait dans un véhicule qui roulait à contresens. La vidéo largement partagée sur la toile montrait un échange virulent entre le militaire GR et les policiers de la Jean Marc Kabund, président a.i de l’UDPS. Le militaire a été désarmé et embarqué jusqu’à l’auditorat. C’est ainsi que l’unité de la puissante Garde Républicaine est descendue au domicile de Kabund où plusieurs biens ont été cassés et chamboulés. Les policiers retrouvés à la résidence ont été tabassés et emmenés au cachot. Cette situation est à l’origine de l’annonce de cette démission très médiatisée.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une