Breaking news

Nord-Kivu : un véhicule d’aide humanitaire incendié par des jeunes près de Kyondo
Mardi 7 décembre 2021 - 08:30
Illustration
Photo d'illustration

Un véhicule transportant d’aide humanitaire a été incendié par des jeunes dans la nuit du dimanche à ce lundi 6 décembre à Kasisi, village situé à environ 10 Km de la commune rurale de Kyondo, en chefferie de Bashu, dans le sud-est du territoire de Beni (Nord-Kivu). Un journaliste de Kyondo qui livre la nouvelle à ACTUALITE.CD indique que cet engin roulant faisait partie d’un convoi humanitaire de huit véhicules du Programme alimentaire mondial (PAM) qui acheminaient nuitamment d’aide en faveur des déplacés présents à Vurusi, plus loin de Kasisi.

«L’incident est survenu dans la soirée du dimanche. Des véhicules acheminant l'aide du PAM aux déplacés présents Vurusi qui ont fui des atrocités des ADF dans le secteur de Rwenzori. Trois véhicules venaient d’atteindre Kasisi et d’autres, près de cinq étaient encore à Kyondo. Leur trafic à des heures tardives a nourri des soupçons dans la tête des jeunes. C’est ainsi qu’un véhicule a été incendié à Kasisi. La rumeur est montée jusqu’à Kyondo. Des jeunes voulaient s’apprendre à ces véhicules, mais ils ont été protégés par des policiers et militaires y dépêchés. Donc, c’est un seul véhicule qui a été brûlé. Aucun dégât humain n’a été enregistré», explique à ACTUALITE.CD le journaliste Mambo Mukiranya.

Cette information a été confirmée à ACTUALITE.CD par Joachim Vyaghula, bourgmestre de la commune rurale de Kyondo.

«C’était un convoi appartenant au PAM. Mais il semble que PAM a loué les véhicules des particuliers, notamment des camions Fuso, pour acheminer de l’aide aux déplacés. Ils ont incendié un véhicule et de l’aide, notamment des vivres», explique-t-il à ACTUALITE.CD. «Pour l’instant, la tension vécue a baissé. La situation est sous contrôle», rassure-t-il.

Cet incident intervient alors que Kyondo et ses environs vivent sous la peur, suite aux rumeurs annonçant une imminente attaque des rebelles ADF dans cette région. Ceci après le massacre le mois dernier d’une trentaine de civils à Kisunga, à une vingtaine de Km de Kyondo.

Joachim Vyaghula appelle les jeunes de son entité au calme et les humanitaires à s’abstenir d'œuvrer nuitamment. 

Claude Sengenya

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une