Le Fpm était présent parmi les 600 experts de la Semaine Africaine de la Microfinance ( SAM) à kigali
Vendredi 26 novembre 2021 - 17:34
FPM
Ph. droits tiers

Brand content

La Semaine africaine de la microfinance (SAM) 2021 s’est tenue du lundi 18 octobre au vendredi 22 octobre à Kigali, capitale du Rwanda.

La SAM est la plus grande conférence sur la finance inclusive en Afrique. Elle réunit des professionnels internationaux de la finance inclusive tous les deux ans dans l’un des pays africains pour une conférence, des formations, une foire aux investisseurs et un village des innovateurs.

Organisée par l’ADA (Appui au Développement Autonome) avec le soutien du gouvernement luxembourgeois et du gouvernement rwandais, la SAM est le rendez-vous par excellence de la finance inclusive en Afrique ... En outre, les participants ont bénéficié de plus de 20 sessions de formation par des experts d'institutions de microfinance, de banques, de fonds d'investissement, de régulateurs et d'institutions publiques.

A

Le FPM a pris part activement aux assises de la SAM en tant que sponsor. Puis, par l’entremise de ses responsables, le FPM est intervenu lors de différentes sessions parallèles durant l’événement.

De prime abord, il faut signaler que le FPM est un fonds qui soutient les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) en favorisant la construction et le développement d’un système financier inclusif, solide et responsable. Le FPM offre des services d’assistance technique et de refinancement adaptés aux institutions financières en RD Congo servant servent les MPME et les populations actives à faibles revenus qui présentent un réel potentiel de développement.

Le FPM a été institutionnalisé en 2010 en tant qu’association sans but lucratif (ASBL) de droit congolais avec comme directeur général Monsieur Jean Claude THETIKA. En 2014, le véhicule-sœur, le FPM SA, qui a comme directeur général Monsieur Carlos Kalambay KABANGU, a été créé pour assurer également le refinancement des institutions financières en RD Congo. Les deux entités sont depuis lors complémentaires : le FPM ASBL apporte une assistance technique aux institutions financières offrant des produits et services financiers aux MPME, et le FPM SA est dédié au refinancement des institutions financières.

A

Prenant la parole à l’une des sessions, M. Jean Claude THETIKA, en sa qualité de DG du FPM ASBL, a parlé de l’ajustement du modèle coopératif aux réalités locales et du rôle des coopératives dans le renforcement de la résilience des membres, au regard des défis de gouvernance et des impératifs économiques en RD Congo.

De son côté, M. Carlos KALAMBAY KABANGU, DG du FPM SA, a évoqué l’accès au refinancement, qui est un facteur de la consolidation de la résilience du secteur de la microfinance face à la crise Covid-19. Il a parlé de l’expérience du FPM SA dans l'accompagnement à la reprise des activités des COOPEC et institutions de microfinance en RD Congo.

Objectif de la SAM et Rôle clé de la finance inclusive !

Pour cette année 2021, l’objectif de l’évènement était de définir des stratégies et des actions pour renforcer la résilience des opérateurs de services financiers et des populations bénéficiaires face à des chocs, comme celui de la pandémie de COVID-19.

Les experts ayant abordé le thème ont relevé le fait que le secteur de la finance inclusive peut jouer un rôle clé pour aider les populations à devenir plus résilientes en améliorant l'accès aux services financiers. Un accent particulier a été mis sur les pays africains, qui selon les experts peuvent tirer parti de leur expérience en matière d'innovation financière basée sur la technologie pour accroître la résilience de la population grâce à des produits d'épargne et de micro-assurance. Ceci devrait accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies.

Comme pays hôte, le Rwanda à travers son ministre des Finances et de la Planification économique, le Dr Uzziel Ndagijimana, l’a souligné en ces termes : « Il est significatif que la SAM ait choisi d'accueillir le plus grand évènement de finance inclusive d'Afrique au Rwanda. Nous pensons que l'inclusion financière est l'un des principaux moteurs d'une économie inclusive. Le gouvernement rwandais a beaucoup investi dans la suppression des obstacles systémiques à l'utilisation des services financiers. Le niveau d'inclusion financière, qui s'élève aujourd'hui à 93 %, en est la preuve. Cependant, l'impact économique négatif du Covid-19 a montré́ que nous devons maintenir ce succès de l'inclusion financière ». 

A

Pour sa part, le ministre luxembourgeois de la Coopération et de l'Action humanitaire, Franz Fayot, a expliqué que « le Luxembourg soutient activement la SAM, car elle est une opportunité́ pour nous d'approfondir nos relations avec les pays africains. Le but ultime de notre nouvelle stratégie de finance inclusive et innovante est de contribuer à l'éradication de la pauvreté́ et à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies. Nous disposons d'un secteur de la finance inclusive florissant et diversifié, avec des acteurs clés au Luxembourg. Nous collaborons avec de nombreux pays pour soutenir le développement économique et sommes désireux de partager notre expertise réglementaire et technique pour renforcer la résilience des segments vulnérables de la population » .

Dans son intervention, Patrick Losch, Président de ADA (Appui au Développement Autonome), a noté ceci : « Nous sommes ravis d'amener la SAM, le plus grand événement africain de la finance inclusive, au Rwanda cette année. La mission de ADA est de soutenir l'inclusion des populations sous-bancarisées dans le système financier afin de leur permettre d'épargner pour leurs besoins futurs ou de créer leur propre entreprise.

En particulier, nous visons à accroître la résilience des fournisseurs locaux de microfinance face à des chocs tels que la crise actuelle du coronavirus, afin qu'ils puissent continuer à soutenir les agriculteurs et les start-up africaines avec les produits bancaires et d'assurance dont ils ont besoin pour développer leurs activités de manière durable et autonome. La SAM rassemble en un même lieu les principales organisations de microfinance, les investisseurs et les prestataires de services de toute l'Afrique, ce qui nous permet d’être plus efficaces, d’initier de nouveaux partenariats et de créer des opportunités d'investissement ». 

Enfin, il faut noter que cette édition de la SAM était riche en couleur et a donné plus d’opportunités d’être formé sur place en participant à des ateliers qui fournissaient des conseils pratiques sur des sujets divers tels que la performance sociale et financière, la transparence, la finance digitale et la micro-assurance.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une