Breaking news

RDC : Félix Tshisekedi découvre plusieurs magouilles dans l’octroi des concessions forestières par l’ancien ministre Nyamugabo et demande la suspension des contrats douteux
Samedi 16 octobre 2021 - 10:31
ACTUALITE.CD

La RDC se prépare à prendre part à la COP 26 en novembre prochain à Glasgow en Ecosse et veut se présenter « en étant en règle » en matière de gestion des forêts. Félix Tshisekedi a malheureusement constaté que plusieurs concessions forestières ont été octroyées en toute illégalité à des entreprises par l’ancien ministre de l’Environnement Claude Nyamugabo.

« Au sujet de contrats des concessions forestières, le Chef de l’Etat a souligné avoir été saisi de plusieurs plaintes concernant des irrégularités dans l’octroi de celles-ci. Les premières vérifications ont mis en évidence l’illégalité de nombreux contrats dont ceux signés en septembre 2020 qui attribuent, à une seule société, 6 concessions d’une superficie totale de 1.376.375 ha en violation de la loi. Car, l’alinéa 4 de l’article 92, de la loi n° 011/2002 du 29 août 2002 portant Code Forestier impose une limite maximale de 500.000 ha par entreprise », dit le compte-rendu du conseil des ministres tenu vendredi 15 octobre.

(Re)lire: RDC : CODELT découvre encore 3 nouvelles concessions soit 585.000 ha des forêts "illégalement" attribués par Claude Nyamugabo à un seul opérateur

Le Chef de l’Etat a demandé à la Vice-Première ministre de l’Environnement et Développement durable « de faire un état des lieux technique et financier de toutes les concessions forestières de la RDC, de suspendre tous les contrats douteux en attendant le résultat de l’audit, et d’en faire rapport au Gouvernement lors de la prochaine réunion du Conseil des Ministres ».

Ces mesures, soutient Tshisekedi, visent à « permettre au pays de bénéficier plus facilement des fonds prévus à cet effet sur le marché international ».

La République démocratique du Congo détient plus de 62 % des forêts du bassin du Congo. Elle est de ce fait considérée comme le deuxième poumon mondial en termes de biodiversités.  Sa participation est vivement attendue à la COP 26. Mme Eve Bazaiba a d’ailleurs pris part il y a quelques semaines à Londres, aux activités préparatoires de ce méga rendez-vous sur le changement climatique.

Lire aussi : les ONG CODELT et OCEAN déposent un recours administratif auprès de Eve Bazaiba pour obtenir l'annulation de six concessions de Conservation "illégalement" octroyées par Claude Nyamugabo

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une