RDC-Ituri : 10 ans de prison ferme requis contre cinq officiers des FARDC et de la police présumés auteurs de détournement des fonds alloués aux opérations
Mercredi 13 octobre 2021 - 07:56
Visuel Justice
Visuel service infographie/ACTUALITE.CD

Le ministère public a confirmé ce mardi 12 octobre son réquisitoire de 10 ans de prison ferme, contre cinq officiers de l'armée et de la police, poursuivis pour le détournement présumé des fonds alloués aux opérations militaires dans le cadre de l’état de siège en Ituri.

Ces prévenus sont : le lieutenant-colonel Walter Nlandu, le commissaire supérieur Laurent Kalakwa, le colonel Robert Kasongo, le colonel médecin Akwandeyi, le colonel Sadiki Delphin. Ils leur est reproché l’usage de faux et dédoublement lors des achats. A l’audience de ce jour, la Cour militaire a relevé de nombreuses irrégularités dans les procédures d’achat des vivres aux militaires.

« La cour militaire de l'Ituri a relevé plusieurs irrégularités concernant les opérations des achats des vivres des militaires des différentes unités de la 32ème région lors sa descente effectuée au marché central de Bunia. Nous avons constaté que Madame Francine dont le nom apparaît sur la facture de 96.820 USD ne dispose pas d'un dépôt. La personne qui aurait livré les pains aux éléments des FARDC ne vend pas les pains mais plutôt des bâches, la non-traçabilité d'une enveloppe de l'ordre de 42.000 USD restituée par une maison de commerce entre les mains d'un Lt colonel membre de la même commission d'achat après qu'un lot de farine de maïs vendu a été jugé impropre à la consommation », a expliqué Kelly Dienga, premier président de la Cour militaire de l'Ituri.

Et d'ajouter : « Nous n'avons pas été convaincus par l'argument avancé par l'un des membres de la commission d'achat qui a perçu les 42.000 USD retournés par cette maison de commerce. La cour militaire a ordonné à celui-ci de présenter toutes les preuves possibles ».

A travers cette descente, la Cour voulait vérifier l'authenticité des factures sur le lieu d'achat de poissons salés (13,5 tonnes), les pains et la farine de maïs afin d'avoir plus de lisibilité sur comment les 250.000 et 80.000 dollars américains débloqués par l'autorité provinciale en date du 9 juin 2021 pour les achats des vivres des militaires ont été réellement utilisés par les deux commissions mise en place à savoir, celle d'achat et de supervision.

Au total 9 officiers de l’armée et de la police ont été arrêtés après un contrôle de l’Inspection générale des FARDC. Il s'agit du colonel Walter Nlandu, commandant adjoint chargé de l’administration et logistique à la 32ème région militaire, du Colonel Josué Diama, directeur régional du service d’éducation civique et actions sociales (SECAS), du lieutenant-colonel Mukanda Salibongo, directeur administratif à la 32e région militaire, du lieutenant-colonel Kinfuta, T4 du secteur opérationnel Ituri, du Lieutenant-colonel Love Zeula, T2 secteur opérationnel Ituri, de major Sadiki Delphin, commandant de la base logistique centrale de la 32e région militaire, du commissaire supérieur principal Kambolwa Laurent, assistant du vice-gouverneur policier de l’Ituri et du Capitaine Patrick Kimenesa.

Mais pour l’instant, la Cour a mis au-devant les dossiers des cinq prévenus considérés comme pièces maîtresses dans ce détournement présumé des fonds. Les quatre autres qui attendent leurs sorts participent également aux audiences. Le prochain rendez-vous est fixé à jeudi.

Freddy Upar, à Bunia

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une