Breaking news

Abus sexuels commis par les agents de l'OMS : la RDC va se constituer partie civile, Félix Tshisekedi appelle à une collaboration des instances judiciaires
Samedi 2 octobre 2021 - 08:41
Félix Tshisekedi
Félix Tshisekedi, Président de la RDC/Ph. droits tiers

Le Président congolais Félix Tshisekedi a exprimé son indignation à la suite du rapport de la commission indépendante qui a révélé des abus sexuels commis par les agents de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Nord-Kivu et en Ituri lors de la riposte contre la 10e épidémie d’Ebola.

« Il a résolument condamné ces faits ignobles », dit le compte-rendu du conseil des ministres.

Le Chef de l’Etat a annoncé vendredi en conseil des ministres que la RDC va se constituer partie civile et invite d’ores et déjà les instances judiciaires à une « franche collaboration».

« Au-delà de cette indignation, il a tout de même salué le courage de l’Organisation Mondiale de la Santé qui a publiquement dénoncé les faits commis par ses agents, et promis de se constituer partie civile. Enfin, le Président de la République a lancé un appel à une collaboration franche sur le plan judiciaire entre nos instances nationales et les instances internationales qui seront chargées de faire toute la lumière sur cette affaire », ajoute le compte-rendu.

La commission indépendante mise en place pour enquêter sur ces abus a publié son rapport cette semaine à Genève. Elle a pu obtenir l’identité de 83 auteurs présumés. Dans 21 cas, la commission a pu établir avec certitude que les auteurs présumés étaient des employés de l’OMS lors de la riposte. Le rapport cite quelques noms d'auteurs présumés établis lors des enquêtes.

En RDC, plusieurs personnalités et ONG sont montées au créneau pour demander que justice soit rendue et que les auteurs soient réellement sanctionnés. 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une