No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.
Caricature: Eteni à Makala
Les caricatures de ACTUALITE.CD sont réalisées par Kash

L'ancien ministre de la Santé de la République démocratique du Congo Eteni Longondo a été placé vendredi sous mandat d'arrêt provisoire pour un présumé détournement des fonds alloués à la lutte contre la pandémie de coronavirus, a-t-on appris de sources pénitentiaire et gouvernementale.

"L'ancien ministre de la Santé publique, le Dr Eteni Longondo, a été longuement interrogé par le procureur près la Cour de cassation et placé sous mandat d'arrêt provisoire ce soir. Je ne sais pas s'il est déjà en prison", a déclaré à l'AFP un membre du gouvernement qui a requis l'anonymat "au nom de la séparation des pouvoirs".

"Le Dr Eteni est bel et bien arrivé ici à la prison centrale de Makala sur la base d'un mandat d'arrêt provisoire délivré par le parquet. Nous l'avons installé au pavillon 8", a précisé à l'AFP un responsable pénitentiaire sous anonymat.

Le transfert à la prison a eu lieu en début de soirée, selon plusieurs sources contactées par l'AFP. M. Eteni Longondo, ministre de la Santé de 2019 jusqu'à avril dernier, est accusé de "détournement de deniers publics alloués à la riposte" contre le Covid-19, a écrit sur Twitter l'Association pour l'accès à la justice (ACAJ).

En août 2020, l'Inspection générale des finances (IGF) avait soupçonné l'ancien ministre Longondo d'avoir détourné plus de 7 millions de dollars destinés à la lutte contre la pandémie de Covid-19 en RDC, dont la gestion est caractérisée par "l'absence des pièces justificatives probantes des dépenses" effectuées.

M. Longondo a toujours nié avoir détourné cet argent, arguant que "ces pièces étaient en plein processus de vérification par ses services", au moment du contrôle. En novembre, il a restitué au trésor public 721.900 dollars représentant "la prime trop perçue" et  "la différence sur la décontamination du Palais du peuple", siège du parlement ainsi qu'un "double paiement effectué par la Banque centrale du Congo".

Le président congolais Félix Tshisekedi a fait de la lutte contre la corruption l'une des priorités de son mandat. M. Longondo est le premier cadre du parti présidentiel Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) arrêté pour détournement des deniers publics.

L'ex-directeur de cabinet du chef de l’État congolais, Vital Kamerhe, a été condamné à 13 ans de prison dans une affaire de détournement de plus de 50 millions de dollars alloués à la construction de maisons préfabriquées pour des militaires et des policiers.

 

AVEC AFP

                

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une