RDC : OCHA peint un tableau sombre de la situation humanitaire en Ituri
Mercredi 18 août 2021 - 13:36
Un camp des déplacés en Ituri. Photo ACTUALITE.CD
Un camp des déplacés en Ituri. Photo ACTUALITE.CD

Le bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) a dressé un bilan catastrophique de la situation humanitaire dans la province de l’Ituri entre janvier et juillet 2021. OCHA indique que cette entité comprend 2,8 millions de personnes sont affectées par l’insécurité alimentaire aiguë et plus de 1,7 millions sont en déplacement interne dont 14% dans les sites et 86% en famille d’accueil dans les territoires de Djugu, Irumu, Mahagi, Mambasa et Aru. Ceci se justifie notamment par la recrudescence de l’insécurité dans les territoires de Djugu et Irumu depuis le mois de mai.

Dans son rapport chiffré, OCHA notifie plus de 100 000 cas de malnutrition aiguë sévère chez les enfants de moins de 5 ans.  OCHA affirme qu’au moins 48 000 femmes enceintes « risquent d’accoucher en situation de déplacement, s’exposant aux complications qui aggraveraient la morbidité et mortalité maternelle et néonatales qui sont déjà trop élevées dans cette province ». Le document mentionne également que 28 structures de santé ont été détruites ou endommagées et 265 écoles ont subi le même sort affectant près de 70 000 élèves dont 48% sont des filles. OCHA épingle que des infrastructures citées, 65%  sont totalement détruites, 27% partiellement détruites, 6% mobilier et matériel pillés et 2% sont sous occupations des groupes armés et ce, à Djugu (47%), Irumu (28%), Mahagi (22%) et Mambasa (4%).

Ce département du secrétariat général de l’ONU a documenté 13 509 incidents de protection des civils notamment des violations de droit à la propriété, du droit à l’intégrité physique, du droit la liberté et des violences sexuelles ainsi que celle basées sur le genre.

Selon les prévisions d’aide, OCHA cible 1,6 millions  de personnes sur les 2,8 personnes en insécurité alimentaire, 700 000 des 1,7 millions ayant besoin de la protection, 835 000 de 1,2 millions des personnes ayant besoin de la prise en charge sanitaire, 916 000 des 1,1 millions des personnes en besoin d’eau, hygiène et assainissement, 613 000 des 1,1 millions des sans abris, 475 000 des 746 000 personnes en manque des articles ménagers essentiels, 406 000 des 590 000 malnutris et 170 000 des 565 000 personnes en besoin d’éducation.

Fonseca MANSIANGA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une