Breaking news

RDC : près d’une centaine de députés décide de boycotter la plénière consacrée à une 5ème prorogation de l'état siège en Ituri et au Nord-Kivu faute de résultats probants sur terrain
Mardi 3 août 2021 - 13:51
Ph. ACTUALITE.CD

Un noyau de plus de 90 députés décide de ne pas participer à une cinquième prorogation de l'état de siège en cours dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, dans l’est du pays. Ces élus estiment qu'il n'y a pas de résultats encourageants sur le terrain et exigent une évaluation de l’état de siège. C'est le député Gratien Iracan de Saint Nicolas qui le dit. Il est coordonnateur du Collectif des députés des 26 provinces (C26)

« Les députés du Nord-Kivu, de l'Ituri et les alliés dans les autres provinces ont décidé de ne plus assister à toute plénière visant une cinquième prorogation de l'état de siège dans les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu. Et cela, parce que tout simplement tous les rapports du terrain démontrent des faits contraires aux informations qui sont mises à la place publique par le gouvernement. On signale plus de dégâts tant humains que matériels plus qu'avant même l'état de siège », a fait savoir le député Gratien de Saint-Nicolas Iracan.

Pour cet élu de Bunia, un noyau 94 député a analysé la situation et a résolu de passer à une évaluation de l’état de siège par les députés et le gouvernement de la République.

« Un noyau de 94 députés nationaux issus du Collectif des 26 provinces a analysé la situation et a jugé importante la tenue d'une séance plénière avec les 500 députés pour évaluer, faire l'état de lieu de la situation sur terrain en présence du gouvernement et des états-majors de l'armée et de la police ».

M. Iracan estime qu'il est plus que temps que la lumière soit faite sur l’exécution de l’état de siège dans les deux provinces. Que « l’armée ne se cache pas derrière le secret de défense », insiste-il. Il s'appuie aussi sur le fait que le Chef de l'État avait affirmé lors de son récent séjour dans l'Est du pays qu'il y avait de la mafia au sein de l'armée.

Pendant ce temps, une plénière est convoquée ce mardi pour autoriser la cinquième prorogation consécutive de l’état de siège.

Lors de la 4ème prorogation, les députés avaient prévenu qu’une évaluation devait précéder une nouvelle prorogation et que le gouvernement dépose un projet de loi portant modalités d'application de l'état siège. Une demande à laquelle le bureau de l’Assemblée nationale ne semble pas accéder à ce stade.

Berith Yakitenge

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une