RDC-Karaté : suite à l’imbroglio autour de la signature de l’ordre de mission, les Léopards ratent l’occasion de se qualifier aux Jeux Olympiques
Photo d'illustration.

Les Léopards Karaté manqueront les Jeux Olympiques prévues cet été à Tokyo au Japon. Les Karatékas congolais ont raté le tournoi qualificatif de ces Jeux, programmé du 11 au 13 juin 2021 à Paris en France à cause  de la signature tardive de l’ordre de mission par le ministre des sports et loisirs.

En effet, la Fédération de Karaté-do du Congo (FEKACO) avait saisi le ministre des sports et loisirs pour l’obtention de l’engagement de l’Etat afin que les athlètes congolais participent au tournoi de Paris, chemin sine qua none pour espérer un voyage de Tokyo. Malheureusement, la lenteur administrative s’en est suivie en sus d’une contestation des hommes figurant dans l’ordre de mission dont un officiel, deux athlètes et un coach.

Et pour justifier cette lourdeur dans la prise de décision, le cabinet du ministre avait, dans un courrier du 16 juin à la FEKACO, mis en garde cette dernière protestant la qualité du Trésorier Général présenté comme soigneur, de deux athlètes dont les catégories et le positionnement au classement mondial auraient été tronqués ainsi qu’un athlète repris comme coach dames.

« Monsieur Boniface Tshula Okoma infirmier de son état a fait son adhésion à la Fédération de Karaté-do du Congo en cette qualité jusqu’à occuper le poste de trésorier général avant de servir à la Ligue de Karaté-do de Kinshasa (LIKAKIN). En cas de besoin, il a toujours été utilisé à ces fins. Raison pour laquelle, tous les athlètes l’appellent avec affection “Koko Tshula”. Nombre d’ordres de mission établis avec cette qualité en sa faveur en témoignent », avait précisé la FEKACO dans sa réponse du 17 juin.

L’organe technique avait également éclairé la lanterne sur le cas des athlètes.

« Le tournoi de qualification devrait être composé des catégories déterminées pour Tokyo 2020. Il s’agit des catégories de -67 Kg, -75 Kg et +75 Kg en Kumite Messieurs et -61 Kg, -68 Kg et +68 Kg pour le Kumite Dames, ajouter à celles-ci les épreuves de Kata dans les deux versions. D’ores et déjà, la liste étant ouverte jusqu’au 200ème athlète dans le classement mondial, nous avions pris soin, à notre niveau, d’écarter l’athlète Pandemoya Kalonda Francis parce que classé au-delà de 200ème donc hors ranking exigé pour le tournoi de Paris», peut-on lire dans le même document de la FEKACO.

Et de poursuivre :

« De ce fait, nous sommes restés avec trois athlètes à savoir : Kabengele Kazadi (-67 Kg), Mulumba Kabongo (-64 Kg) et Tshovo Tshipata (+84 Kg), tous classés en bonne position. Si pour Merlin Kabengele et Tshovo le problème des catégories ne se posait pas, il fallait néanmoins aligné Mulumba Kabongo dans la nouvelle catégorie publiée pour les Jeux Olympiques. Ce qui fut fait en le ramenant dans la catégorie de -75 Kg. Toutes ces informations étaient contenues dans la note technique accompagnant notre lettre du reste reprise dans votre correspondance nous adressée. Nous sommes donc surpris de voir le cabinet interpréter les informations fournies par son partenaire technique sans échange préalable ».

Des gros regrets pour le karaté congolais qui tenait  à hisser haut le drapeau congolais lors de la grande fête du sport mondial.

Fonseca MANSIANGA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une