Jeudi 24 juin 2021 - 08:04

Breaking news

RDC : en visite à l'hôpital de Panzi, Patrick Muyaya salue le travail de Dr Mukwege et appelle à « donner plus d'espace à ce qu'il dit »
Dr Denis Mukwege et Patrick Muyaya à Panzi/Ph ACTUALITE.CD

Le porte-parole du gouvernement et ministre de la communication et des médias, Patrick Muyaya a rendu visite mercredi 23 juin au Prix Nobel de la Paix Denis Mukwege à son hôpital de Panzi, à Bukavu (Sud-Kivu). Il a salué le travail de prise en charge des victimes de viol par ce gynécologue de rénom et a estimé que le gouvernement doit accompagner ses efforts dans cette tache.

« Je considère que nous, en tant que gouvernement, nous devons travailler à accompagner les œuvres qu'il fait parce que ça permet de réparer nos sœurs, nos mères qui ont été durablement affectées par ces barbaries qu'a connues le pays. J'espère qu'il aura toujours cette force, cette énergie que j'espère contagieuse pour que nous tous puissions nous engager dans le combat qui va nous conduire aussi à ramener la justice, à ramener la paix et apporter le développement dont notre pays a tant besoin », a dit Patrick Muyaya.

« Nous considérons que le docteur Denis Mukwege est un des vecteurs aujourd'hui que la République démocratique du Congo peut utiliser pour montrer justement la conscience et les efforts que nous faisons pour que le pays puisse s'en sortir particulièrement les femmes qui ont été victimes de la barbarie de ce que le pays a connu », a-t-il poursuivi.

Fervent défenseur des droits de l’homme, outre la prise en charge des victimes des violences sexuelles, Denis Mukwege porte le plaidoyer pour l'institution d’un tribunal international sur les crimes commis en RDC.

Pour le porte-parole du gouvernement, il faut « accorder de l’espace à ce que dit Mukwege ».

« Je considère que le docteur Denis Mukwege est un champion qui est reconnu mondialement et qu'il est de notre devoir de voir avec lui comment donner plus d'espace à ce qu'il dit et à son expérience pour que cela puisse édifier les jeunes générations notamment en terme d'engagement de patriotisme. Il n'y a pas meilleures preuves de patriotisme que de s'engager pour les autres. C'est un modèle d'inspiration que les congolais  doivent imiter », a-il ajouté.

Co-lauréat Prix Nobel de la Paix 2018, Mukwege milite aussi en faveur d’une justice transitionnelle pour les victimes des crimes « imprescriptibles » commis au pays notamment par les forces armées étrangères.

« Si les seigneurs des guerres sont en paix, s'ils ne sont pas inquiétés, s'ils pensent qu'ils peuvent continuer à tuer, à décapiter, à violer sans conséquences, puisque tout simplement ils veulent s'enrichir, je crois qu'on ne va s'en sortir. Il est question aujourd'hui que le peuple congolais puisse exiger une justice, et cette justice, étant donné le nombre des victimes, ne pourra être qu'une justice transitionnelle. Et cette justice transitionnelle à mon avis doit avoir une partie du mécanisme judiciaire et du mécanisme non judiciaire », a dit Dr Mukwege après échange avec le porte-parole du gouvernement.

Patrick Muyaya a promis de garder une collaboration étroite avec l’initiateur de la Fondation Panzi.

Lire aussi : 21e anniversaire de la guerre de Kisangani : Denis Mukwege publie une note de plaidoyer pour l’adoption d’une “stratégie nationale holistique de justice transitionnelle”

Justin Mwamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une