Sud-Kivu : alors que la RN5 n’est toujours pas réhabilitée trois mois après, la société civile, la FEC et les autorités conviennent de mettre fin à la désobéissance fiscale
Mercredi 19 mai 2021 - 09:07
Photo ACTUALITE.CD.

La mesure instituant la désobéissance fiscale à Baraka et dans le territoire de Fizi (Sud-Kivu) en vue de pousser les autorités à réhabiliter la RN5 en état de délabrement avancé a été levée ce mardi 18 mai 21. Ce, à la suite des pourparlers entre les autorités locales, les députés provinciaux de Fizi et les initiateurs de cette action citoyenne, à savoir la société civile et la Fédération des entreprises du Congo (FEC).

Les pourparlers de quatre jours ont abouti, d’après la société civile, à la signature d’un accord avec les autorités pour la réhabilitation de la RN5 qui relie notamment les provinces du Sud-Kivu, du Maniema et du Tanganyika.

« Nous avons décrété la désobéissance fiscale, nous sommes restés trois mois sans payer de taxes pour demander à l'Etat de réhabiliter la route, aujourd'hui nous venons de trouver un compromis, de notre part c'est une joie. C'est pour cela que je déclare la fin de la désobéissance fiscale, mais il y a certains engagements que nous allons mettre sur papier afin de les vulgariser », a déclaré Mutu Kitandala, président territorial de la société civile de Fizi.

Le compromis trouvé entre les parties ne sont pas clairement déclinés. Pour l’instant, aucun chronogramme n’a été donné pour les travaux de réhabilitation de la RN5, la nature de financement, l’entreprise qui va exécuter les travaux ne sont pas connus. Mais le maire de la ville de Baraka a tout de même donné un signal.

« Personnellement comme maire de la ville j'ai accepté avec le peu que nous allons réaliser, de débuter avec ces travaux ici du pont Maukutu au quartier Kibondjwa. Ces travaux débutent dans deux ou trois jours. Nous avions peur d'exécuter les travaux de la réhabilitation de la route nationale numéro 5 parce que la loi dit que c’est de la compétence exclusive du gouvernement central. Mais le gouverneur de la province a dit qu'en attendant le gouvernement central, nous pouvons exécuter les travaux d'urgence. C'est pourquoi nous nous sommes engagés à réhabiliter cette partie ici. Nous allons intervenir dans d'autres endroits selon les moyens », a dit Mmbucwa Jacques, maire de Baraka.

Le député provincial Job Bumbu exprime sa satisfaction : « Cela a donné une grande joie parce que vous savez que l'Etat avait perdu beaucoup d'argent ».

La levée de la mesure intervient tout de même après plusieurs tentatives du maire de Baraka et de l’administrateur du territoire de Fizi de mettre fin à la désobéissance fiscale dans leurs entités respectives.

Lubunga Lavoix, à Baraka

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une