Dimanche 18 avril 2021 - 14:55

Breaking news

RDC : Bruno Tshibala dément les accusations de détournement des indemnités de sortie des membres de son cabinet
Ph. droits tiers

Le cabinet de Bruno Tshibala a réagi aux informations distillées sur les réseaux sociaux, faisant allusion à l’interpellation de l’ancien Premier ministre pour cause de détournement des indemnités de sortie des membres de son cabinet à l’époque où il était en fonction.

Dans sa communication, le cabinet de Bruno Tshibala précise que tous les salaires des collaborateurs de l'ancien Premier ministre ont été dûment payés et liquidés par la banque.

"Le cabinet précise qu'il s'agit d'une distraction de mauvais goût dans la mesure où les indemnités de sortie et tous les salaires ont été dûment payés et liquidés par la banque. Il n'existe aucun litige à ce sujet sauf dans la tête de ceux qui, dans l'ombre, se plaisent à monter vainement des cabales pour nuire et tromper l’opinion. Le Premier ministre Honoraire fier d'avoir accompli dignement les principales missions lui confiées dont celle de stabiliser le cadre macroéconomique et l'organisation des élections sur fonds propres qui ont conduit à la première alternance pacifique au Congo, reste serein, perspicace et confiant à l'avenir radieux de la RDC ", a déclaré le porte-parole de Bruno Tshibala.

En effet, le Vice-ministre de la justice et garde de sceaux, Bernard Takaïshe Ngumbi, a, dans une correspondance adressée au procureur général près la Cour Constitutionnelle depuis le 05 avril, sollicité que la plainte déposée à charge de Bruno Tshibala par ses collaborateurs soit envoyée pour la circonstance en fixation car, déplorait-il, l'instruction tire en longueur.

"Je suis saisi des doléances d'un groupe de collaborateurs de l'ancien Premier ministre Tshibala Nzenzhe Bruno en rapport avec les poursuites intentées contre ce dernier par votre office au sujet des faits dont mention en concerne. Les intéressés estiment en effet que l'instruction tire en longueur. Je suis d'avis qu'il faille envoyer le dossier ouvert pour la circonstance en fixation, s'il est avéré que cette instruction préjuridictionnelle est clôturée ", peut-on lire dans la lettre du Vice-ministre de la justice.

Des accusations que le porte-parole de l'ancien chef du gouvernement balaye d'un revers de la main. Il apporte un démenti formel quant à l’existence d’une prétendue plainte contre monsieur Tshibala qu’on accuserait d’avoir détourné les indemnités de sortie de certains membres de son ancien cabinet à la primature.

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une