Vendredi 16 avril 2021 - 11:49

Breaking news

Tanganyika : le vice-président de l'Assemblée provinciale ne reconnaît pas sa déchéance et dit attendre l'installation du bureau d'âge
Siège de l'Assemblée provinciale du Tanganyika/droits tiers

Alvard Lubuli Kaluta, vice-président de l'Assemblée provinciale du Tanganyika dénonce un coup orchestré par ses détracteurs alors que la plénière, dit-il, d'installation du bureau d'âge n'est pas encore organisée par le directeur de l'administration de cet organe délibérant. Pour lui, sa destitution et celle du président de cet organe délibérant ne peuvent pas être considérées.

« Nous n'avons pas été destitué, nous nous sommes tiraillés durant ces deux jours depuis lundi passé et qu'il n'y a pas eu plénière. Il y a eu d'abord incursion des agents de Parquet et des militaires en tenue civile. Pour nous, personne n'est destitué, moi et le président, nous sommes en fonction et attendons l'installation du bureau d'âge et c'est en ce moment là qu'on va passer à l'installation du bureau d'âge, et on saura si on va être maintenu ou rejeté par nos collègues », a déclaré jeudi à Kalemie Alvard Lubuli Kaluta, vice-président de l'Assemblée provinciale du Tanganyika après sa destitution.

Il rejette l’idée de convocation de la plénière par le rapporteur de l’Assemblée provinciale qui est également visé par une pétition.

« Nous sommes tous 5 membres du bureau visés par des pétitions, et attendons la convocation par le directeur de l'administration de l'Assemblée provinciale du Tanganyika et non par le rapporteur qui est également visé par une pétition ».

Joseph Lulu Kitenge et Alvard Lubuli Kaluta respectivement président et vice-président de l'Assemblée provinciale du Tanganyika ont été destitués jeudi. C'était au cours d'une séance plénière mouvementée convoquée par le rapporteur de cet organe délibérant en vue de statuer sur les pétitions qui visaient les deux membres du bureau, encore restés fidèles à Zoé Kabila Mwanza Mbala, gouverneur et responsable du Front commun pour le Congo dans la province du Tanganyika.

Sur 25 députés, 13 ont voté pour leur départ, et c'est principalement le nombre de ceux qui ont traversé à l'union sacrée de la nation dans cette partie de l'ex Katanga.

Les deux membres visés par ces pétitions ont refusé de présenter leurs moyens de défense, et ceux qui sont restés au FCC se sont tous abstenus lors de ce vote.

Avant la déchéance de ces deux membres du bureau, la dernière séance s'était soldée par des bagarres généralisées entre députés de l'union sacrée pour la nation et ceux du FCC autour de ces pétitions. Le camp FCC ne voulait pas que la plénière soit convoquée par le rapporteur (union sacrée) qui était aussi visé par une motion déposée contre lui par le camp FCC. C'est dans cet imbroglio que les chaises et tables de cet organe délibérant avaient été cassées.

José Mukendi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une