RDC-SNEL : le contact entre le sectionneur et le transformateur potentiel à l’origine du black-out des centrales d’Inga lundi soir
Barrage d'Inga/Ph. ACTUALITE.CD

Les grandes villes de la RDC ont toutes été plongées dans le noir la soirée du lundi 5 avril après une coupure générale à partir des centrales d’Inga. Il s’agit des villes Kinshasa, Matadi, Boma, Mbanza-Ngungu, Lubumbashi, Kolwezi et Likasi alimentées à partir du barrage d'Inga.

D’après l'ingénieur Sylvain Bondekwe, Chef de division lignes Kinshasa-Bandundu, il y a eu contact entre le sectionneur et le transformateur potentiel. Il écarte ainsi la thèse d’incendie à Limete comme le soutenaient plus d’un.

« Il y a eu fusion sur le contact (entre le sectionneur et le transformateur potentiel, ndlr). C’est ce qui a fait qu’il y a eu rupture. Nous avons été informés par le chef de poste, et nous avons contacté le dispatch pour surveiller la charge. La rupture de la phase du milieu sur l’arrivée Kimwenza numéro 1 a créé un déséquilibre entre les deux autres phases et c’est comme ça que les transformateurs ont été libérés ... », a dit à Ir Sylvain Bondekwe.

Et de poursuivre :

« Une grande partie de Kinshasa (était touchée, ndlr) puisque c’est pratiquement l’arrivée Inga qui était concernée. Immédiatement nous avons préparé l’équipe, nous avons remplacé les morceaux de conducteur qui étaient cassés ».

A Kinshasa, la coupure d'électricité était générale lundi soir. Une petite partie qui a été épargnée est connectée aux centrales de Zongo.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une