Vendredi 26 mars 2021 - 10:31

Breaking news

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.
RDC-Caricature: entre désertion et inefficacité, il faut une purge au sein de l'armée
ACTUALITE.CD

Sur l’ensemble du territoire au mois de février, 65% des violations documentées ont été commises par des combattants de groupes armés, dont les exécutions sommaires d’au moins 175 personnes, dont 22 femmes et neuf enfants, tandis que les agents de l’Etat sont responsables de 35%, dont les exécutions extrajudiciaires d’au moins 22 personnes, dont une femmes et cinq enfants. Avec 455 violations et atteintes des droits de l’homme, les provinces affectées par les conflits armés concentrent la majorité (92%) des violations et atteintes aux droits de l’homme documentées dans le pays.

Elles ont entrainé la mort d’au moins 194 civils, dont 23 femmes et 12 enfants. A l’instar du mois précédent, les combattants des groupes armés sont les principaux responsables des violations commises dans ces provinces (70%). La majorité des violations et atteintes a de nouveau été enregistrée dans la province Nord-Kivu (228 violations, soit 50% des violations commises dans ces provinces), de l’Ituri (103 violations), du Sud-Kivu (35 violations) et au Maniema (26 violations). 

Lire aussi: Sud-Kivu : « Des ennemis s'infiltrent tous les jours pour rejoindre Sematama et Makanika dans les hauts et moyens plateaux de Fizi et Uvira », dénonce le député Claude Misare

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une