L’or des zones de conflit acheminé en contrebande depuis la RDC, la RCA, le Soudan et le Soudan du Sud injecte 4 milliards USD sur les marchés internationaux  
Photo ACTUALITE.CD/ Image d'illustration

Plus de 4 milliards de dollars d’or issu de zones de conflit ou à haut risque en Afrique centrale et de l’Est sont acheminés chaque année vers les marchés internationaux, y compris la Chine, les États-Unis, l’Inde, l’Europe et le Moyen-Orient, sur fond d’une hausse record des prix internationaux de l’or. L’alerte est donnée par The Sentry dans un nouveau rapport publié le 22 février. 

L’or a été plus difficile à gérer que les autres métaux et les minerais provenant des zones de conflit, constate l’organisation qui compare avec d’autres minerais et métaux comme l’étain, le tantale et le tungstène qui ont été incorporés dans des commerces légitimes.

« L’or reste un moyen de survie pour des réseaux corrompus au pouvoir », dit le rapport publié par The Sentry qui se présente comme « une équipe d’enquête qui traque l’argent sale lié à des criminels de guerre africains et des profiteurs de guerre transnationaux, et cherche à exclure du système financier international les personnes tirant profit de la violence". L’organisation a été fondée par George Clooney et John Prendergast.

La République démocratique de Congo (RDC), la République centrafricaine (RCA), le Soudan et le Soudan du Sud sont concernés par ces réseaux, selon le rapport. 

The Sentry note que l’explosion du prix de l’or encourage le trafic illicite et génère des profits pour des groupes armés et des réseaux criminels. Cette situation, ajoute l’organisation, risque d’avoir un impact sur les secteurs de la technologie, de la bijouterie, de l’automobile et des finances qui risquent d’être liés aux atrocités.

« Les entreprises d’électronique, de bijoux et d’automobile doivent examiner de près leurs chaînes d’approvisionnement en or, notamment les raffineries situées dans des pays avoisinant des zones de conflit. Ces États voisins, comprenant l’Ouganda, le Rwanda et le Cameroun, exportent des quantités considérables d’or en contrebande et présentent des risques majeurs pour les entreprises », a déclaré Sasha Lezhnev, auteur du rapport et directeur adjoint des politiques, The Sentry.

L’organisation interpelle aussi les autorités des Emirats arabes unis étant donné que Dubai est considéré comme une destination importante de ce trafic. L’or provenant des zones de conflit est principalement acheminé en contrebande vers des pays voisins comme l’Ouganda, le Rwanda, le Cameroun, le Kenya, le Tchad et le Burundi, avant d’être exporté vers Dubaï et transporté vers des marchés internationaux.

« Quasiment tout l’or issu de zones de conflit et à haut risque en Afrique centrale et de l’Est finit à Dubaï. Les autorités des Émirats arabes unis et de Dubaï devraient de toute urgence combler les lacunes de politique et de réglementation qui facilitent ce commerce florissant. Ces réformes sont cruciales pour la croissance du commerce de l’or responsable et libre de conflit », a dit Megha Swamy, directrice adjointe des politiques contre le financement illicite.

Pour The Sentry plusieurs actions doivent être menées. 

Le gouvernement des EAU devrait remédier aux failles réglementaires et d’application qui facilitent le commerce de l’or issu des zones de conflit et à haut risque, conformément aux recommandations de la LBMA et du Groupe d’action financière (GAFI) sur l’or.

Il suggère aussi que le Département d’État américain et l’UE collaborent avec les gouvernements régionaux, surtout ceux de l’Ouganda, du Rwanda, de la RDC, de la RCA et du Cameroun, afin d'harmoniser les taxes sur l’or pour réduire la contrebande et faciliter la croissance du commerce de l’or libre de conflit.

The Sentry est un partenaire stratégique de la Clooney Foundation for Justice. Il est composé d’enquêteurs financiers, d’avocats internationaux spécialisés dans les droits de l’homme et d’experts régionaux, ainsi que d’anciens représentants des forces de l’ordre, des agents du renseignement, des responsables politiques, des journalistes d’enquête et des professionnels du milieu bancaire. 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une