Dimanche 21 février 2021 - 11:03

Breaking news

RDC-EPST : « nous allons reprendre les cours en attendant la mise en place du nouveau gouvernement pour amener nos préoccupations » (Synecat)
Photo ACTUALITE.CD

Mulongo Tshimanga, Secrétaire général du Syndicat des enseignants des écoles catholiques (Synecat) s’est exprimé ce vendredi 19 février à ACTUALITE.CD sur la reprise des cours annoncée ce lundi 22 février sur l’ensemble du territoire national.

C’est une année scolaire particulièrement compliquée. D’après le calendrier scolaire réaménagé dévoilé jeudi, l’année ira jusqu’au 8 septembre, question de récupérer le retard accumulé durant deux mois. Toutefois, M. Mulongo insiste sur d’autres précautions à prendre afin que l’année scolaire 2020-2021 ne se transforme pas à un échec.

« Nous, nous avons toujours évité des grèves mais c'est le comportement du partenaire, l'Etat congolais, qui conditionne le comportement des enseignants. Le gouvernement sortant n'a pas respecté les engagements en ce qui concerne le paiement des deuxième et troisième paliers ainsi que les nouvelles unités du secondaire. Cela a conduit les enseignants en grève jusqu'au moment où nous sommes allés en confinement. Le gouvernement sortant n'a pas laissé des traces qui prouvent qu'il y avait vraiment envie de payer ça. Il en sera de même pour le gouvernement à venir. Nous, nous sommes là, pour le moment il n'y a pas d'interface. Nous attendons la reprise, nous allons reprendre et dès que le gouvernement sera en place, ce sera à ce moment-là que nous allons amener nos préoccupations et difficultés », a-t-il dit.

Pour M. Mulongo, le gouvernement doit prendre ses responsabilités et honorer ses engagements pris vis-à-vis des enseignants.

« Mais entre-temps, nous attendons le paiement des deuxième et  troisième paliers. Le ministère du budget n'a pas pu honorer cet engagement-là. Nous attendons une décision politique qui viendra du président de la République. Bref, il faut que le gouvernement respecte l'engagement qu'il prend avec les représentants des enseignants. Quand on fait un protocole d'accord, ce n'est pas pour le garder sans l'appliquer ».

Au sujet de la propagation du coronavirus en milieu scolaire, le SG de Synecat appelle les écoles à appliquer effectivement les mesures barrières déjà édictées par le gouvernement à travers ses experts, qui travaillent dans le comité multisectoriel de lutte contre cette pandémie en RDC.

« En matière de Coronavirus, le gouvernement a déjà donné les mesures barrières que nous connaissons. Ils sont mieux outillés pour cela, et nous, nous ne ferons que les appliquer. Nous disons que lorsqu'on est expert dans un domaine quelconque, ce qu'on possède des connaissances et des informations dans ce domaine-là. Nous, nous n'avons pas plus d'informations et de connaissances par rapport aux experts en matière de santé concernant le Coronavirus. Là, nous ne ferons qu'appliquer les mesures qui sont déjà connues ».

En RDC, les cours avaient été suspendus à tous les niveaux depuis le 18 décembre 2020. Cette décision, d’après les autorités, consistait à limiter la chaîne de contamination de la deuxième vague de coronavirus. A cette occasion, les élèves et étudiants avaient été envoyés en vacances anticipées, lesquelles ont duré deux mois.

Japhet Toko

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une