Vendredi 15 janvier 2021 - 22:37

Breaking news

RDC: pour le député Amani Kamanda Jacques, 11 mois d'arriérés des députés "est une honte pour la nation"
Photo d'illustration/droits tiers

Le député provincial et rapporteur de l'Assemblée provinciale du Sud-Kivu, Amani Kamanda qualifie de honte à la nation les 11 mois d'arriérés d'émoluments que les députés provinciaux accusent.

Dans une interview accordée à ACTUALITE.CD, ce membre du collectif des députés provinciaux de la RDC soutient les manifestations organisées par les élus provinciaux pour réclamer leur droit.

" Nous sommes ensemble avec le collectif à Kinshasa parce que nous avons les mêmes revendications. Ça c'est seulement les arriérés, nous allons revendiquer aussi les frais d'installation, c'est de notre droit. On doit nous les payer comme c'est prévu par les lois du pays. Deux ans déjà au  pouvoir mais on se demande, il nous aide en quoi ? On se demande si c'est ça le peuple d'abord ou quoi ? Nous interpellons le président et le premier ministre, le ministre des finances et du budget qu'ils s'approprient nos revendications. C'est anormal ce qu'ils nous font vivre et c'est une honte pour la nation. Est-ce vraiment ça le peuple d'abord ?" a dit le député Amani Kamanda.

Pour ce député, ses collègues font face à plusieurs difficultés dues au fonctionnement et à la prise en charge de leurs familles et dénonce une complicité entre les institutions au sujet de leurs arrières.

"  Ce qui étonne, ce que le leadership actuel a tendance à ignorer qu'il y a des institutions provinciales, les députés provinciaux, les assemblées provinciales font leur travail quotidien, mais à notre grande surprise, le leadership actuel ne tient pas compte de tout ça. On dirait que c'est une complicité entre les institutions nationales", explique le député Amani Kamanda.

Et de conclure: 

" Nous n'abandonnerons jamais ces actions tant qu'on ne nous a pas encore payé nos arrières, parce que nous sommes aussi fatigués. Nous disons nous sommes fatigués, nous ne pouvons pas travailler deux ans durant avec 11 mois de salaires impayés, nous avons des familles, comment nous vivons ? Même le déplacement, comment le faisons-nous?"

A Kinshasa, le collectif des députés provinciaux a organisé un sit in devant la primature pour exiger 11 mois des salaires impayés depuis  2 ans qu'ils siègent déjà.

Justin Mwamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une