Samedi 5 décembre 2020 - 20:28

Breaking news

Le rapporteur adjoint a reçu à mains propres sa pétition et celles des autres membres du bureau signifiées au SG de l'Assemblée nationale
Illustration/Ph. ACTUALITE.CD

Les pétitionnaires et une huissière de la justice ont finalement réussi à déposer les pétitions dans la soirée. 

Après un long moment d'attente, les pétitionnaires ont été informés de la présence au Palais du peuple du rapporteur adjoint de l'Assemblée nationale, Jacques Lunguana.

Enfermés, les députés ont recherché jusqu'à retrouver celui qui détenait la clé de son bureau autour de 19 heures. 

Quelques minutes plus tard, est arrivé le SG de l'Assemblée nationale qui a rejoint les pétitionnaires, la huissière et rapporteur adjoint dans le bureau.

À en croire les députés qui étaient dans ce local , notamment Daniel Mbau,  "le  rapporteur adjoint a reçu sa pétition et les restes ont été signifiées au SG de l'Assemblée nationale", lâche-t-il.

Contexte

Jeanine Mabunda et l’ensemble du bureau de l’Assemblée nationale sont visés par plusieurs pétitions réclamant leur départ. Parmi les pétitionnaires, il y a les députés du FCC, ceux du CACH et même ceux de l’opposition. Ils disent être plus de 250 à avoir apposé leurs signatures. Du côté du FCC, on écrit à la corruption. Le Conseil des sages de l'Assemblée nationale a été officiellement saisi par le bureau de Jeanine Mabunda. Des auditions et des confrontations seront organisées entre les prétendus corrompus et corrupteurs. Par cette action, le FCC espère que les députés corrompus seront sanctionnés. Certains pourront même perdre leurs sièges, disent les caciques de la plateforme de Joseph Kabila.

 Berith Yakitenge

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une