Kinshasa : Bientôt la reprise de réhabilitation et construction de la prison pour enfants à Mbeseke (Takaïshe Ngumbi)
Le vice-ministre de la Justice, Takaïshe Ngumbi/Photo droits tiers

Le vice-ministre de la Justice, Bernard Takaïshe Ngumbi, a annoncé que les travaux de réhabilitation de l'Ecole de Garde et de l'Education de l'Etat (EGEE), prison pour enfants construite de depuis l'époque coloniale à Mbenseke, dans la commune de Mont-Ngafula, seront bientôt lancés. Question explique t-il, d'y transférés une fois terminés, tous les mineurs incarcérés actuellement à la prison centrale de Makala. C'était au terme de sa visite sur ce site le jeudi 23 septembre 2020,  accompagné d'une délégation de l'Union européenne, partenaire devant financer cette rénovation.

"Les travaux seront lancés dans un bref délai. Nous avons comme priorité réhabiliter ce site afin d'extraire les enfants qui sont en conflit avec la loi et les placer ici pour leur épanouissement, afin qu'ils soient récupérables et utiles pour la société. D'abord c'est réhabiliter les bâtiments, construire des écoles spécialisées et un mur pour sécuriser le site pour qu'il ne soit plus objet de tentative de spoliation", a précisé le vice-ministre de la Justice Bernard Takaïshe.

Accompagné du chef de coopération de l'Union européenne en RDC Sillano Laurent, le vice-ministre de la Justice a saisi l'opportunité pour visiter les bâtiments de cette prison pour enfants afin de s'enquerir du réel besoin en rénovation qui s'y exprime.

Au terme de leur ronde,  la délégation a palpé du doigt la vétusté dans laquelle se trouvent les bâtiments de cette prison, occupés par des militaires et leurs familles et deux têtes d'erosion qui menacent sérieusement le site. 

Pour sa part, le chef de coopération de l'Union européenne en RDC Sillano Laurent a indiqué que l'espoir est permis et confirmé l'engagement de son organisation à appuyer les efforts du gouvernement dans le secteur de la Justice.

"Je suis très  impressionné de voir la taille et l'espace qui est là, et en même temps le mauvais état des bâtiments. Je crois qu'il y a un grand potentiel. Il y aura des préalables techniques, principalement des études avant de lancer les travaux. Nous avons vu des salles qui sont des anciennes salles de classe, des salles communes, des dortoirs.  Il y a beaucoup d'espaces dans lesquels on peut imaginer des activités en plein air. Il faudra que le ministère nous dise comment il veut organiser ces activités de réhabilitation de manière à faire un cahier de charge", a-t-il déclaré.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une