Lundi 7 septembre 2020 - 12:02

Breaking news

RDC-CODECO : déçu par l’incursion des miliciens à Bunia, Jean Bamanisa les appelle au respect de l’acte d’engagement pris par eux-mêmes
Jean Bamanisa s'adressant à la population à Bunia/Ph ACTUALITE.CD

Le gouverneur de la province de l’Ituri s’est enfin exprimé au sujet de l’incursion vendredi dernier des miliciens de la Coopérative de développement du Congo (CODECO) à Bunia. Dans une déclaration faite à Kinshasa où il séjourne, et parvenue à ACTUALITE.CD ce lundi 7 septembre, Jean Bamanisa Saidi, qualifie cette incursion à Bunia d’une violation de leurs propres engagements pour la paix. Il les prévient que l’armée congolaise ne tolérera pas pour une nouvelle fois pareil agissement.

« Les engagements unilatéraux ont été pris. Nous en appelons au respect par différents groupes de CODECO, au respect de ce qu’ils ont pris comme engagements. La situation d’Ezekere est déplorable. Nous avons été très déçus de leur manifestation à faire les attaques le long de la route entre Bunia et Kasenyi et de l’entrée dans la ville de Bunia. Nous en appelons à leurs responsabilités, parce que cela n’était pas inscrit, ils ont violé les accords qui ont été signés par eux, et nous leur rappelons qu’ils ne peuvent pas affronter ni défier l’Etat ni l’armée. L’armée a agi selon l’appréciation de ce moment pour les encadrer là où ils devaient aller au niveau du camp pour rendre les armes et ils ont dévié sur la prison, cela est un acte grave et ils doivent reprendre conscience et l’armée ne laissera pas les actes comme ça se faire une deuxième fois. Nous en appelons à leur responsabilité et au responsable de CODECO de respecter les engagements pris, on ne défie pas l’Etat, on ne défie pas l’armée de la République démocratique du Congo jusqu’à ce point. On ne défie pas non plus la population, la voix du peuple c’est la voix de Dieu, les Ituriens ne veulent pas de la guerre, les Ituriens ne veulent pas des conflits », exhorte Jean Bamanisa Saidi. 

L’autorité provinciale demande aux miliciens de ne pas toucher les biens des populations et à demeurer à leur lieu de cantonnement en attendant la suite du processus. Jean Bamanisa Saidi appelle, entre-temps, les forces de sécurité à « prendre les dispositions comme cela avait été orienté, des dispositions pour la sécurisation de la population ».

Vendredi dernier, une centaine de miliciens CODECO regroupés à Ezekere, à une dizaine de kilomètres de Bunia a fait irruption à Bunia prétendant réclamer la libération de leurs compagnons détenus à la prison centrale, ainsi que leur prise en charge par les autorités dans les centres de regroupement. Sans solution à leurs revendications, ils ont quitté la ville après plus de 6 heures de campement près de la prison centrale de Bunia. Mais Kinshasa n’a pas condamné cet acte. Le gouvernement a simplement expliqué que "la présence des miliciens CODECO rendus dans le Sud-Est de Bunia en provenance de leurs sites de Ezekere, Kantoni et Zumbe est due à des préoccupations en rapport avec leurs conditions de vie après la reddition et à celles consécutives à l’incarcération de certains des leurs."

Claude Sengenya

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une