RDC : GEC cite également Martin Kabuya, Dieudonné Pieme, John Ntumba ou encore Constantin Mbengele dans les tiraillements autour de Bakuakenge
Une maison incendiée pendant les violences  communautaires à Yumbi en 2018/Ph ACTUALITE.CD

Un réseau d'hommes politiques s’est constitué pour vivifier les tiraillements à Bakuakenge une localité disputée par les provinces du Kasaï et du Kasaï Central, au centre du pays. Au centre dudit réseau, il y a le sénateur Evariste Boshab dont “l’origine” est à la base de tension et violences communautaires à Bakuakenge, d’après un rapport bimestriel du Groupe d’Etude sur le Congo (GEC) publié ce mardi. 

GEC décrit les rôles des gouverneurs Martin Kabuya du Kasaï Central et Dieudonné Pieme du Kasaï.

“Il faut noter également que, dans ces tiraillements, Martin Kabuya et Dieudonné Pieme ont chacun puisé dans le camp des adversaires politiques de l’un et l’autre. Le premier est encouragé par des politiciens du Kasaï qui veulent fragiliser Évariste Boshab. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre par exemple le soutien de Constantin Mbengele, ancien directeur général du Fonds de promotion de l’industrie (FPI), apporté au gouverneur du Kasaï Central. À l’inverse, des détracteurs de ce dernier, originaires du Kasaï Central, apportent leur soutien à Dieudonné Pieme, gouverneur du Kasaï. C’est le cas notamment de John Ntumba, ministre national de la Formation professionnelle.”, dit le rapport.

Evariste Boshab est au centre de tout, selon GEC. Sa “force” dans la région où il est élu depuis 2006 constitue aussi un enjeu majeur dans le conflit autour de Bakuakenge. Si Matin Kabuya, gouverneur déchu du Kasaï Central “voudrait se prévaloir du statut de celui qui a pu réduire l’influence d’Évariste Boshab, accusé par des Lubaphones d’être le commanditaire de l’assassinat du chef Kamuina Nsapu”, dit GEC, Dieudonné Pieme quant à lui, craint d'être “ politiquement affaibli face aux Bushoong de Mweka, si l’influence d’Évariste Boshab, son mentor, en pâtit”. Pour cause, M. Pieme est issu de la communauté mpiang de Mweka et partageant une proximité géographique avec le village d’Évariste Boshab - le centre de Kakenge, d’où le gouverneur du Kasaï est originaire, se trouve à quelques 20 km de Tete Kalamba, explique le rapport.

Ce tiraillements ont une incidence directe sur les communautés locales de deux provinces dans leurs limites. Au moins 11 personnes ont été tuées la semaine dernière dans les affrontements communautaires à Bakuakenge. 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une