Kinshasa : des centaines de militants de l’UNC campent devant le siège du parti en soutien à Kamerhe
les militants de l'UNC au siège du parti avant le début de leur marche de soutien à Kamerhe

Des centaines de militants de l’Union pour la nation congolaise (UNC) se sont mobilisés ce vendredi 7 août 2020 devant le siège du parti sur avenue de l’enseignement à Kinshasa pour exiger la libération de Vital Kamerhe, condamné à 20 ans de travaux forcés et détenu à la prison de Makala.

L’UNC avait annoncé une marche ce vendredi à l’occasion de la deuxième audience en appel dans le dossier Kamerhe devant la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe. Mais cette marche est interdite par l’hôtel de ville.

L’UNC continue de dénoncer un procès politique et l’acharnement contre son leader.

« Nous sommes ici avec tous les autres cadres de l'UNC pour exprimer notre loyauté, dévouement à notre président national mais aussi une occasion de dénoncer la manière dont le procès se déroule. Il n'y a aucune preuve montrant l'implication de Vital Kamerhe dans le détournement. Nous voulons être rassurés que les choses se passeront les règles de l'art et que la justice sera dite, au lieu d'avoir un procès où nous avons par moment l'impression d'être dans une manipulation mais aussi l'acharnement sur la personne de Kamerhe », a déclaré Bertin Mubonzi, député national UNC.

les éléments de la police

Des dizaines de policiers sont déployés au siège de l’UNC. Plusieurs autres manifestations des partisans de Kamerhe sont organisées notamment à Goma, Kalemie, Bukavu, Walungu.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une