Jeudi 30 juillet 2020 - 12:58

Breaking news

RDC-CENI : « Je suis candidat pour apporter ma contribution à l'édification d'un Etat de droit et démocratique au pays » ( évêque Ejiba Yamapia)
Evêque Ejiba Yamapia, candidat président de la CENI/Ph. Droits tiers

Dans une interview accordée à ACTUALITE.CD, ce jeudi 30 juillet, l'évêque Ejiba Yamapia annonce sa candidature au poste du Président de la commission électorale nationale indépendante (CENI) pour le compte des confessions religieuses. Sa candidature avait déjà été écartée lors des premières discussions qui ont abouti à la désignation conestée de Ronsard Malonda. 

Président international de l'Eglise Pentecôtiste des Secouristes, il considère que le cas Ronsard Malonda appartient au passé. Aussi Président national de l'Africa Ministries Network "Afmin-Congo", il était le député initiateur de la proposition de loi pendant la législature 2006-2011, criminalisant les pratiques sexuelles contre nature. A ACTUALITE.CD, l'évêque Ejiba Yamapia évoque ses qualités intellectuelles, et d'intégrités morales pour pouvoir diriger la prochaine CENI.

Pourquoi êtes-vous candidat Président de la CENI?

Je suis candidat pour apporter ma contribution à l'édification d'un Etat de droit et démocratique en RDC.

Quelle expérience avez-vous en matières électorales ?

En ma qualité d'enseignant du leadership et de résolution des conflits, je possède des connaissances en matière de gouvernance et de démocratie. Comme député national honoraire 2006-2011, j'ai acquis des expériences et connaissances pouvant être mises à contribution sur des questions électorales. Pour ceux qui parlent de l'expérience en matière électorales, je n'ai pas travaillé à la CENI mais j'ai suivi des cours sur les élections à Harvardx University. L'intitulé du cours : opinion publique, élections, groupes d'intérêts et média.

Qu'est-ce-que vous pouvez changer ?

Si l'occasion m'est donnée, je peux apporter un changement managérial d'anticipation des événements. J'apporterai un leadership visionnaire basé sur une indépendance d'esprit qui utilise les instruments juridiques disponibles pour le bien de la nation. Par l'éthique morale en ma qualité d'évêque, je travaillerai à l'apaisement des politiciens en vue de réduire dans la mesure du possible, les probables contestations qui se produisent partout au monde en général et en RDC en particulier. Mes connaissances en matière de prévention des conflits joueront un rôle dans les formations à tous les niveaux : les opérateurs politiques, les agents électoraux, la population, le rôle du gouvernement, etc.

Qui au sein des confessions religieuses est avec vous ?

En ma qualité d'évêque  des églises de réveil, j'ai le soutien des leaders de notre confession religieuse.

Êtes vous candidat d'un camp politique?

Je n'appartiens à aucun camp politique donc je suis apolitique.

La désignation de Ronsard Malonda est aujourd'hui dans l'impasse, est-ce que, c'est le mode de désignation qui est biaisé ou doit-on carrément modifier le mode de désignation des membres de la CENI ?

Le mode de désignation n'est pas un problème, le cas Malonda est biaisé par les officines politiques qui se sont mêlées pour influencer le choix. Donc à ce stade, le peuple a rejeté la personne, d'où cela appartient au passé.

Faut-il refaire la procédure actuelle de désignation des membres de la CENI et repartir de zéro ?

A ce niveau, on reprend les candidats qui ont été enregistrés et interviewés sans rechercher de nouveaux candidats car le processus est déjà lancé, il est dit : on ne change pas les règles pendant le jeu.

Pour vous, les réformes électorales doivent-elles précéder la désignation de nouveaux membres?

Effectivement, les réformes électorales doivent précéder la mise en place d'un nouveau bureau mais les candidats aux différents postes peuvent être connus et attendre leur installation avec de nouvelles lois à appliquer,  ayant en esprit que 2023 n'est pas très loin en terme de la bonne organisation dans un pays aux dimensions continentales comme la RDC.

Est-ce qu'un consensus est encore possible sur la désignation du prochain président de la CENI ?

Un sage a dit : là où il y a la volonté, il y a moyen, pour dire que le consensus est possible pour la désignation du Président de la CENI. 

Interview réalisée par Stanis Bujakera Tshiamala 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une