Vendredi 3 juillet 2020 - 19:55

Breaking news

Assemblée nationale : le député Josué Mufula dénonce les manœuvres du VPM Kankonde pour éviter de répondre à son interpellation
 Député Josué Mufula, élu de Goma

Le député Josué Mufula dénonce ce qu'il qualifie de "manœuvre dilatoire" de la part du vice-premier ministre, ministre de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières Gilbert Kankonde, évitant de se présenter à l’Assemblée nationale pour y répondre à une interpellation.

L’élu de Goma explique que le ministre de l’Intérieur a saisi Jeanine Mabunda pour lui informer qu'il sera en déplacement pendant trois semaines, ce qui rend impossible sa présence devant la représentation nationale pour répondre à l'interpellation du député  Josué Mufula.

Il reproche au VPM Kankonde, notamment son incapacité à imposer la paix dans plusieurs coins du pays, mais aussi, la violation du Palais du peuple, siège du Parlement et dit ne comprendre pourquoi le VPM Kankonde évite de venir expliquer à la représentation nationale la situation sécuritaire du pays.

« Tant que le phénomène 40 voleurs et le kidnapping n'est pas encore terminé à Goma, la paix pas encore effective à Lubumbashi, Beni, Butembo, Mahagi, Bunia, Aru,  Djugu, Kasumbalesa, Goma, etc ; je ne lâcherais pas », a déclaré Josué Mufula.

Il dénonce par ailleurs les menaces dont il fait l’objet depuis qu’il a enclenché cette démarche.

« Depuis cette initiative de moyen de contrôle parlementaire, je fais l'objet d'une kyrielle de menaces par des appels téléphoniques anonymes de certains qui se disent agents de l'ANR et d'autres des  grands criminels », dénonce-t-il.

Le député Josué Mufula avait interpellé le VPM Kankonde en juin dernier. Au cours d'une séance, la  plénière avait jugé opportune cette interpellation et  le bureau avait saisi le concerné.

 Berith Yakitenge

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une