Sud-Kivu : l’armée constate la complicité des leaders locaux dans les conflits à Minembwe
Lundi 18 mai 2020 - 11:31
ACTUALITE.CD

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) affirment avoir constaté la complicité des plusieurs leaders communautaires dans les conflits qui font rage à Minembwe, dans le territoire de Fizi.

Ce lundi, le porte-parole de l’armée dans la région a, dans un communiqué, expliqué que tout se passe notamment autour des troupeaux. Le capitaine Dieudonné Kasereka cite le chef du village Kawera de la communauté Nyamulenge qui a envoyé la semaine dernière les miliciens Twigwanireho pour disperser le cheptel des membres de la communauté Fuleru, qui était pourtant récupéré par l’armée après un acte de vol.

« Privilégiant le dialogue dans ce conflit éthique de Minembwe et constatant la complicité des plusieurs leaders et Notables de ce milieu, les responsables militaires présents à Minembwe ont réuni le samedi 16 Mai 2020 certains chefs des villages, des Notables et certains leaders pour interpeller encore une fois leurs consciences enfin qu'ils consolident cette paix. », dit le communiqué de l’armée.

L’armée ajoute : « Les responsables de l'ethnie Banyamulenge ont reconnu leurs forfaits et promettent de remettre les vaches de la population de la communauté Bafuliru dans les heures qui suivent. »

Depuis 2016, la région de Minembwe est déchirée par les violences communautaires. Chaque communauté s’est constituée une milice d’auto-défense. Les violences ont déjà fait des centaines de morts, des villages entiers incendiés, et des milliers de déplacés vivent dans des conditions infrahumaines.

Plusieurs dialogues sociaux ont été initiés pour réconcilier les communautés en présence mais sans succès. L’armée ne parvient toujours pas à restaurer la paix dans la région.

Lubunga Lavoix, à Baraka

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une