RDC : Gabriel Kyungu accuse le FCC de créer l'insécurité dans l'ex-Katanga “en instrumentalisant Gédéon Kyungu”
Gedeon Kyungu

Antoine-Gabriel Kyungu wa Kumwanza, Président National de l'Union des Nationalistes et Fédéralistes du Congo (UNAFEC) accuse le Front Commun pour le Congo (FCC) de chercher à semer le désordre dans l'ex- Katanga

Une sortie médiatique qui intervient quelques jours après les violences occasionnées par l'incursion des miliciens Bakata Katanga, présentés comme fidèles à Gédéon Kyungu Mutanga wa Bafuko Kanonga.

" Il ne faut pas chercher le sorcier ailleurs , parce que Gédéon lui même se dit du FCC. C'est de l'amalgame savamment entretenue par ceux qui ont poussé les enfants à l'abattoir. Encore que nous savons comment nous avons été élus . Ce sont des mécontents qui veulent transplanter l'insécurité de l'Est ici chez nous. Qu'on embrouille pas l'équipe d'enquête qui doit arriver. Gédéon Kyungu n'a pas survolé la toiture de sa maison pour prendre fuite. Qu'ils aillent le chercher, car il doit être remis en prison. Ils ont découpé le Katanga et je me demande quel morceau ils veulent encore découpé ",  a dit Kyungu wa Kumwanza devant la presse ce jeudi à Lubumbashi .

Selon cet allié de Félix Tshisekedi dans la région du Katanga, l’urgence devrait être le soutien unanime aux efforts fournis pour faire face à la pandémie du covid-19 qui sévit aussi en RDC.

" Les Katangais n'ont rien à avoir avec ces manœuvres . Ces députés n'ont pas le monopole de la Katanganité. Nous sommes au moment où tous devons soutenir le Président Félix Tshisekedi à sortir le pays de cette pandémie de Coronavirus", a t-il poursuivi.

L'incursion Bakata Katanga du samedi dernier à Lubumbashi, Likasi, Kasumbalesa et d'autres contrées du Lualaba a suscité plusieurs réactions.

José Mukendi, à Lubumbashi

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une